32 C
Tunisie
samedi 26 septembre 2020
Accueil Actualités Saied: Celui qui complote contre l'Etat n'a pas de place en Tunisie

Saied: Celui qui complote contre l’Etat n’a pas de place en Tunisie

Le Président de la République et chef suprême des forces armées, Kais Saied, a effectué mardi soir une visite au siège du commandement du régiment des forces spéciales de l’Armée nationale à Menzel Jemil dans le gouvernorat de Bizerte et au siège du ministère de l’intérieur à Tunis pour prendre connaissance du degré de promptitude des formations militaires et sécuritaires et suivre le développement de la situation sécuritaire du pays.

Nous n’accepterons pas que la Tunisie soit un terreau pour les terroristes, ni qu’elle abrite des collaborateurs qui complotent avec l’étranger pour dévier de la légalité. Celui qui complote contre l’Etat n’a pas de place en Tunisie, a mis en garde le Président de la République.
A son arrivé au siège du commandement du régiment des forces spéciales de l’Armée nationale à Menzel Jemil, Kais Saied a salué l’engagement du régiment à défendre la patrie et à faire face avec véhémence à celui qui cherche à s’en prendre à l’Etat tunisien ou à la légalité aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le président de la République a renouvelé sa confiance totale en la capacité de l’Armée nationale à faire face aux agressions. Protéger la Tunisie est une responsabilité tout comme les revendications du peuple tunisien que nous œuvrerons à réaliser. Nous sommes déterminés à riposter à toute agression quelque soit son origine.

Au siège du ministère de l’intérieur, Kais Saied a déclaré que l’Etat tunisien est bien présent soulignant que la loi sera appliquée à toute personne en infraction sans exception.
Le chef de l’Etat a relevé que la dernière période a été marquée par les calculs politiques étriqués. Il a souligné à cet effet l’impératif de garantir la dignité des Tunisiens et à concrétiser leurs demandes légitimes.

 » Il n’est pas du droit de qui que ce soit d’instrumentaliser la pauvreté et les conditions des citoyens en attisant les protestations sociales » a-t-il déclaré.
Kais Saied a réitéré son engagement total et permanent à préserver la légalité et la loi et à assumer sa responsabilité devant Dieu, l’Histoire et le Peuple.   » Celui qui complote contre l’Etat n’a pas de place en Tunisie  » 

Tunis,22 juil. (TAP)- Le Président de la République et chef suprême des forces armées, Kais Saied, a effectué mardi soir une visite au siège du commandement du régiment des forces spéciales de l’Armée nationale à Menzel Jemil dans le gouvernorat de Bizerte et au siège du ministère de l’intérieur à Tunis pour prendre connaissance du degré de promptitude des formations militaires et sécuritaires et suivre le développement de la situation sécuritaire du pays.

Nous n’accepterons pas que la Tunisie soit un terreau pour les terroristes, ni qu’elle abrite des collaborateurs qui complotent avec l’étranger pour dévier de la légalité. Celui qui complote contre l’Etat n’a pas de place en Tunisie, a mis en garde le Président de la République.
A son arrivé au siège du commandement du régiment des forces spéciales de l’Armée nationale à Menzel Jemil, Kais Saied a salué l’engagement du régiment à défendre la patrie et à faire face avec véhémence à celui qui cherche à s’en prendre à l’Etat tunisien ou à la légalité aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le président de la République a renouvelé sa confiance totale en la capacité de l’Armée nationale à faire face aux agressions. Protéger la Tunisie est une responsabilité tout comme les revendications du peuple tunisien que nous œuvrerons à réaliser. Nous sommes déterminés à riposter à toute agression quelque soit son origine.
Au siège du ministère de l’intérieur, Kais Saied a déclaré que l’Etat tunisien est bien présent soulignant que la loi sera appliquée à toute personne en infraction sans exception.
Le chef de l’Etat a relevé que la dernière période a été marquée par les calculs politiques étriqués. Il a souligné à cet effet l’impératif de garantir la dignité des Tunisiens et à concrétiser leurs demandes légitimes.

 » Il n’est pas du droit de qui que ce soit d’instrumentaliser la pauvreté et les conditions des citoyens en attisant les protestations sociales » a-t-il déclaré.
Kais Saied a réitéré son engagement total et permanent à préserver la légalité et la loi et à assumer sa responsabilité devant Dieu, l’Histoire et le Peuple.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,644FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,307SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles