AccueilActualitésTozeur : Accord entre la délégation gouvernementale et les acteurs locaux ...

Tozeur : Accord entre la délégation gouvernementale et les acteurs locaux pour relancer les projets bloqués et soutenir le développement dans la région

Le Coordinateur de la délégation gouvernementale au gouvernorat de Tozeur, Ahmed Sellimi,  a indiqué, dimanche, que les problématiques foncières, les projets agricoles et à un degré moindre la crise du secteur touristique constituent les principales préoccupations des acteurs locaux évoquées lors de réunions tenues avec des représentants de la société civile et des différents acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux.

- Publicité-

Dans une déclaration aux médias au terme d’une visite que la délégation a effectuée dans le gouvernorat depuis le 5 mars 2021, il a affirmé que les rencontres tenues avec les différents intervenants ont abouti à des propositions réalisables et à l’identification de solutions financières et administratives aux  projets bloqués et aux décisions des conseils ministériels restées en suspens.  

Il a précisé que le taux de réalisation des décisions gouvernementales précédentes en faveur du gouvernorat a atteint 50%, avec la mise en application de 12 décisions, alors que 12 autres sont soit en cours de réalisation soit confrontées à certaines difficultés.

  Le responsable a encore souligné qu’il a été convenu d’accélérer la mise en œuvre de 9 autres décisions prises conjointement entre  l’UGTT et la présidence du gouvernement, le 8 février dernier.

Ces décisions concernent la création d’un groupement interprofessionnel des dattes dans le gouvernorat de Tozeur, la résolution de certaines problématiques foncières, l’investissement dans les énergies renouvelables et le tourisme et  l’installation d’une zone franche avec l’Algérie.

De son côté, le gouverneur de Tozeur, Mohamed Aymen Bjaoui a indiqué que la majorité des projets bloqués, le sont pour des raisons foncières ou administratives,  soulignant qu’il a été proposé d’augmenter les allocations allouées à certains projets.

Il a, par ailleurs, fait remarquer que le retard pris par l’aménagement de périmètres irrigués dédiés à la plantation de palmiers est dû au retard accusé par le forage des puits d’irrigation en raison de difficultés financières.

Toujours selon le gouverneur, un  accord a été trouvé avec les ministères de l’Economie et des  finances et de l’Agriculture pour résoudre ce problème en fixant la date du 15 avril 2021 comme délai maximal pour le lancement des appels d’offres relatifs au forage des puits d’irrigation. Il a également été convenu de lancer, au cours des prochaines semaines,  les appels d’offres relatifs au projet de réaménagement et d’extension du Centre de Formation et de Promotion du Travail Indépendant de Tozeur et de reprendre les travaux de création d’une piscine couverte.

S’agissant des problématiques foncières, le gouverneur a fait savoir qu’un accord a été trouvé pour accélérer les procédures de cession de terrains au profit des municipalités de la région et alléger les procédures de changement de la vocation de certains terrains d’agricole à résidentielle.

La délégation gouvernementale s’est aussi engagée, selon le gouverneur, à mettre en application la décision de créer une zone de libre échange avec l’Algérie en concertation avec la partie algérienne et à soumettre à la présidence du gouvernement de nouvelles propositions relatives essentiellement au  secteur touristique (  transformation de certains hôtels fermés  en espaces de loisirs ou en  stations thermales, mise en place d’un modèle de développement touristique favorisant le tourisme culturel et sportif…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,562SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles