AccueilActualitésTunis : Le CPR ne regrette pas le départ de ses dissidents

Tunis : Le CPR ne regrette pas le départ de ses dissidents

Le président du conseil national du Congrès pour la République (CPR) Chokri Yacoub a jugé vendredi que les dix démissions présentées au parti n’ont pas eu de conséquences sur la structure du parti et sur sa popularité. « Le CPR dispose encore d’un potentiel et de jeunes compétences qui doivent être dans les premiers rangs du parti et assumer pleinement leurs responsabilités pour faire réussir les prochaines échéances », a-t-il estimé.

- Publicité-

Dans une déclaration à l’agence TAP, le président du conseil national du CPR a démenti que les quatre constituants qui, selon le secrétaire général démissionnaire du CPR Mohamed Abbou, ont rejoint son nouveau parti, aient effectivement quitté le CPR.

Seules Samia Abbou et Souhir Dardouri (circonscription de Nabeul) ont rejoint le nouveau parti de Abbou, tandis que Naoufel Ghribi (circonscription de Gabès) et Hichem Ben Jamaa (circonscription de Bizerte) n’ont pas quitté le CPR, a précisé Chokri Yacoub.

Mohamed Abbou avait annoncé officiellement, jeudi 14 mars, sa démission du secrétariat général du CPR, immédiatement après l’annonce de la composition du nouveau gouvernement.

Il vient de constituer un nouveau parti dénommé « Courant démocratique ».

Le CPR a connu d’autres dissensions avec les départs de Abderraouf Ayadi qui a créé le « Mouvement Wafa » et Tahar Hmila, chef du parti « Al Iklaa ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,564SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles