AccueilLa UNETunis- Le mauvais feuilleton du remaniement ministériel.

Tunis- Le mauvais feuilleton du remaniement ministériel.

Au moment où les tunisiens s’attendaient à une nouvelle composition gouvernementale, chargée de répondre à leurs aspirations, le chef du gouvernement vient d’annoncer le report de l’annonce de la nouvelle composition gouvernementale .

- Publicité-

Hamadi Jebali justifie le report par la nécessité de donner plus de temps aux consultations politiques afin qu’elles aboutissent. Mais la véritable raison réside dans les difficultés que trouve le parti majoritaire Ennahdha à concilier les exigences contradictoires et parfois inconciliables des partenaires consultés .

Le membre du bureau exécutif du Mouvement Ennahdha, Ajmi Ourimi indique dans ce contexte qu’aucune proposition n’a été adressée au gouvernement, qui s’est trouvé obliger de reporter l’annonce dudit remaniement. « La Troika au pouvoir n’a rien reçu malgré le fait que les propositions et les réponses devraient être remises au plus tard ce lundi au chef du gouvernement qui les soumettra à son tour à l’ANC pour approbation » a-t-il précisé.

Mauvais feuilleton

Cependant, Chokri Belaid, secrétaire général du Parti des patriotes démocrates considère que le remaniement reporté à maintes reprises ,n’est q’un mauvais feuilleton qui a pour objectif de détourner les citoyens de leurs préoccupations fondamentales. « Dans ce climat assez tendu, le peuple tunisien n’est pas concerné par ce remaniement, considéré comme une concussion politique puisque l’important aujourd’hui est de mettre en place un programme socio-politique précis »

La mise en œuvre dudit programme ne se fera qu’à travers un gouvernement de compétences au nombre limité et dont les membres ne doivent pas se présenter aux prochaines élections. Chose qui semble être refusée par le parti Ennahdha, car élargir le gouvernement lui donnera l’occasion de dépasser son isolement politique et de partager son échec avec ses éventuels partenaires . C’est la raison pour laquelle, la majorité des partis politiques ont refusé de s’intégrer à cet échec.

Echec de la Troika

Pour Mongi Rahwi, mouvement des patriotes démocrates, le report de l’annonce illustre de nouveau l’ échec du gouvernement du fait que les différents partis ont refusé l’adhésion à cette équipe gouvernementale.

Le porte-parole d’Al Massar Samir Betaieb de son coté, constate que les consultations qui devraient amener au remaniement sont bloquées . La responsabilité de ce blocage incombe à la troika et non aux partis pressentis pour le remaniement .

N’étant pas intéressé par l’élargissement de la nouvelle composition, Al Massar exige toutefois la neutralité des ministères de souverainetés et la garantie de l’union nationale.

Des ministres qui préfèrent garder leur poste

Au sujet du remaniement, certains ministres ont préféré réagir à l’évocation de leurs noms pour certains portefeuilles. On cite Ridha Saïdi dont le nom a été évoqué, pour le ministère de l’industrie qui a dit ,lors d’une déclaration à Africanmanager, préférer garder son poste au Cabinet du Chef du Gouvernement afin d’assurer la réussite de la transition pour construire la nouvelle Tunisie.

D’autres qui refusent

Contrairement à la position de Ridha Saïdi, Ali Romdhane dont le nom parait dans la nouvelle liste du Gouvernement en tant que Secrétaire d’Etat chargé de la réforme administrative, a précisé dans une déclaration à Mosaique.fm, que son parti a refusé le poste .

Il a affirmé, en outre, que l’offre a été présentée vendredi, 17 janvier 2012, dans une lettre émanant du Chef du Gouvernement sur les orientations du remaniement, mais que le parti du travail a décliné l’offre.

Wiem Thebti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,451SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles