AccueilLa UNETunisie : Le remaniement, pour quoi faire ?

Tunisie : Le remaniement, pour quoi faire ?

Les évaluations faites par l’ensemble d’observateurs et d’analystes prouvent à l’envi que la troïka au pouvoir a fait chou blanc. D’où l’importance de mettre en place un 2ème pour sa survie et surtout pour combler ses lacunes.

- Publicité-

Actuellement, les concertations se poursuivent sur le remaniement ministériel prévu le 14 janvier. Les acteurs ainsi que le peuple éprouvent des sentiments mitigés, allant du rejet à l’acception.

Africanmanager a sondé, à cet égard, l’opinion de quelques partis politiques.

Le remaniement est utile, à condition…

« Le remaniement ministériel ne sera pas utile, si on ne procède pas au changement des personnes », affirme la députée Samia Abbou, du groupe parlementaire du Congrès Pour la République.

L’important pour elle, est d’adopter une nouvelle stratégie qui prendra en compte les priori-tés de la phase actuelle que vit la Tunisie. Ceci ne se fera qu’à travers la formation d’un gou-vernement restreint et efficace regroupant les compétences et la mise en place d’un plan politique adéquat.

Le changement d’approches de gouvernance demeure utile

Pour Rabii Abdi, du mouvement Wafa, un remaniement est toujours le bienvenu, s’il aboutit à des changements réels, puisque le programme actuel du gouvernement n’a pas répondu aux aspirations du peuple. « Si le gouvernement n’arrive pas à changer ses politiques vis-à-vis les préoccupations actuelles, on peut affirmer que le remaniement ministériel n’aura plus du sens », constate-t-il.

Le changement des approches de gouvernance appliquées et la mise en place d’un nouveau programme d’action basé sur la réalisation des objectifs de la révolution demeurent une condition sine qua none pour l’entrée du mouvement Wafa au gouvernement, qui est en train de poursuivre les concertations afin de consacrer l’ouverture de la coalition gouvernementale à d’autres formations politiques et blocs au sein de l’ANC à savoir “Wafa”.

Pour sa part, Khmaïes Ksila, membre de Nidaa Tounes, plaide toujours en faveur de la constitution d’un gouvernement restreint composé de compétences nationales, l’objectif étant de pouvoir réagir aux exigences de cette étape de transition. « Ce gouvernement doit être capable de répondre aux mutations que vit le pays au niveau politique, économique et sociale », relève-t-il.

Une démarche qui permettra, selon lui, de garantir la neutralité du gouvernement au pouvoir pour qu’il puisse prendre les meilleures décisions, de manière objective.

Partageant le même avis, Mohamed Hamdi, président du bloc démocratique prévoit que la formation d’un gouvernement réduit est importante dans la mesure où il comptera sur des compétences nationales, et sera, ainsi, capable de diriger les affaires du pays.

Un remaniement pourquoi ?

Sur cette question, Mohamed Hamdi pense que le remaniement ministériel ne répondrait plus aux attentes des citoyens. Au contraire, son objectif sera d’apaiser les tensions.

Nadia Chaabane, députée, estime, de son côté, qu’il s’agit d’un vrai toilettage au niveau du nombre des ministres, précisant qu’« il faut vraiment partir sur un équipe réduite et précise de manière à en accroître l’efficacité et être plus opérationnelle ».

C’est aussi la partialité et la neutralité des ministères de la souveraineté qui posent un vrai problème. « Si on veut aller sereinement aux prochaines élections, il faut que le ministère de l’Intérieur soit confié à une personnalité nationale qui ne soit pas partisane », indique-t-elle avant d’ajouter que « le ministère de la Justice est concerné aussi, puisqu’il pose problème au niveau de l’indépendance, et que sa prestation est vraiment contestable et sa manière d’intervention dans l’appareil de la justice est préjudiciable. »

Pour elle, « il faut éviter que l’on se retrouve dans des scénarios pires que ceux qu’on a vécus avec l’ancien régime ».

Donc, deux ministères clés sont concernés. A cela s’ajoute celui des Affaires étrangères dont l’actuel titulaire devrait être à la hauteur du poste.

Wiem Thebti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,451SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles