AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelTunisie -BERD : La coopération financière et technique à l'examen

Tunisie -BERD : La coopération financière et technique à l’examen

La coopération financière et technique entre la Tunisie et la Banque Européenne de la Reconstruction et du développement (BERD)et les grands axes du programme de réformes engagé récemment par le gouvernement afin de relancer la croissance et préserver les équilibres macroéconomiques de l’Etat, tels sont les principaux thèmes débattus par le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saïed lors de sa rencontre mardi, avec le premier vice-président de la BERD Jurgan Rigterink.

Selon un communiqué publié mercredi, par le ministère de l’Economie et de la Planification Saïed, a noté à cette occasion, que le programme de réformes vise à travers ses différentes composantes, à asseoir une transition économique efficace et durable dans le cadre d’un nouveau modèle de développement basé sur la corrélation entre les dimensions économique et sociale.

Ce programme reflète la vision stratégique de la Tunisie à l’horizon 2035 et le plan de développement 2023-2025 a-t-il dit, passant en revue les principales mesures prévues dans le cadre de ce programme pour dynamiser l’activité économique, améliorer le climat des affaires, donner une impulsion à l’initiative privée en la libérant des obstacles bureaucratiques et généraliser la digitalisation.

Le ministre a, également, souligné l’importance de l’appui financier et technique apporté par la BERD à la Tunisie au cours de la dernière décennie, mettant en exergue la nécessité de renforcer davantage cette coopération et de tirer profit de l’expérience de la Banque dans les domaines représentant aujourd’hui des priorités pour la Tunisie à l’instar du Partenariat-Public-Privé, l’énergie renouvelable, le dessalement de l’eau de la mer, la digitalisation et la rénovation technologique.

De son côté, Jurgan Rigterink a mis en exergue l’accord conclu récemment par la Tunisie avec le Fonds Monétaire international (FMI), qui prouve souci du gouvernement d’engager des réformes socio-économiques.
Il a évoqué l’importance de sensibiliser à une plus grande échelle au contenu de cet accord et programme, soulignant la disposition de la Banque à poursuivre son soutien à la Tunisie notamment, dans la mise en oeuvre de son programme de réformes et la réalisation des projets de développement prioritaires.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,016SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -