AccueilLa UNETunisie-Développement régional : 254 projets en souffrance !

Tunisie-Développement régional : 254 projets en souffrance !

Plus de 400 projets de développement régional ont été débloqués, depuis le début de l’année, à fin octobre dernier, par le ministère du Développement régional et de la Planification en collaboration et les différents services régionaux et les délégations spéciales ainsi qu’avec la participation de la société civile, indique une récente enquête du ministère.

- Publicité-

Au total, les projets qui sont en difficultés ont atteint, à fin octobre 2012, le nombre de 654 avec un coût d’investissement de l’ordre de 1,4 milliard de dinars. Le nombre des projets laissés en suspens s’élève à 254. La majorité des projets dont la remise en chantier a été décidée sont en cours de réalisation et ils avaient été programmés même avant l’année 2012. Ces projets concernent plusieurs branches d’activités, à savoir l’assainissement, l’aménagement, la protection des régions contre les inondations, l’eau potable et l’habitat. Ils concernent aussi la finance, la justice, le tourisme, l’industrie, l’emploi, la formation, les télécommunications et plusieurs autres secteurs.

Les principales causes diagnostiquées à l’origine des principaux problèmes rencontrés sont principalement l’annulation de certains marchés, suite au retrait des entreprises de travaux publics pour cause d’instabilité et d’absence de main d’œuvre, alors que les appels d’offres ont été relancés, à maintes reprises, à cause de la pénurie des entreprises spécialisées dans le forage des puits, notamment. Cela est dû également à la lenteur des procédures foncières relatives au changement de la vocation des terres agricoles ainsi que celle des procédures de négociation avec le privé ainsi que celles de l’expropriation pour utilité publique.

L’enquête a évoqué aussi la complexité des procédures administratives et techniques qui se rapportent à la réalisation des marchés ou encore la faiblesse des capacités matérielles et immatérielles des directions régionales chargées de la réalisation.

Concernant les autres projets, 4890 projets avec un coût estimé à 8,3 milliards de dinars sont en cours de réalisation. Ces projets seront lancés dans plusieurs secteurs, à savoir le tourisme, la formation, l’emploi, l’enseignement supérieur, la poste, l’aménagement et plusieurs autres secteurs.

Au total, le nombre des projets programmés qui sont en cours de réalisation est d’environ 827 avec un coût estimé à 684 905 mille dinars, tandis que 728 projets (1 030 834 mille dinars) ont été achevés. Bien encore, 1389 sont en phase d’étude et 790 autres sont en phase d’appels d’offres.

Durant les 9 premiers mois de l’année 2012, 796 projets ont été achevés avec un coût estimatif de 1112 millions de dinars dont certains projets ont avaient été lancés, depuis l’année 2011.

Le secteur de l’équipement accapare la part du lion avec 19,63% de l’ensemble des projets programmés au titre de l’année 2012, suivi par l’agriculture (8,32%), l’assainissement (5,4%), les zones industrielles (5%), la santé (4%), et l’éducation (3,5%).

Au sujet des intentions d’investissement, l’enquête du ministère du Développement régional a révélé que les investissements déclarés dans le secteur industriel dans les régions de développement régional ont représenté 57% de l’ensemble des investissements déclarés, durant les 9 premiers mois de l’année 2011, contre seulement 41%, au cours de la même période de l’année en cours, enregistrant ainsi une baisse de 16%.

Les régions de Siliana (3%), du Kef (4%), de Jendouba (4%), de Tataouine 4%), de Kébili (4%) accaparent des parts très minimes et non significatives par rapport aux investissements déclarés dans toutes les régions. Les régions de Sidi Bouzid, de Tozeur et Kairouan reçoivent ensemble 31% des investissements, tandis que la région de Zaghouan attire la part la plus importante, soit 15%.

Concernant les intentions d’investissement dans les projets industriels dont le coût est supérieur à 5 millions de dinars, 44% de ces investissements sont déclarés dans les régions de développement régional, à fin septembre 2012, contre 67%, durant la même période de l’année 2011, soit une baisse de 33%.

Khadija

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,566SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles