29 C
Tunisie
lundi 10 août 2020
Accueil Actualités Tunisie-Italie : Les passeurs de migrants VIP lourdement condamnés en appel

Tunisie-Italie : Les passeurs de migrants VIP lourdement condamnés en appel

Le Parquet italien  a confirmé les peines de prison auxquelles ont été condamnées six personnes de nationalité italienne et tunisienne qui ont assuré des voyages « de luxe » entre la Tunisie et la Sicile pour des migrants. Le pot-aux-roses  a été découvert lors d’une opération contre la migration clandestine en 2017.

Le procureur général de la Cour d’appel de Palerme a demandé la confirmation des condamnations  prononcées lors d’un procès en comparution immédiate le 20 décembre 2018 par la juge d’instruction Annalisa Tesoriere contre  six accusés.
Les prévenus  italiens et tunisiens ont été jugés à la suite d’une opération de lutte contre la migration clandestine intitulée « Scorpion Fish » qui s’est terminée le 6 juin 2017.
L’organisation criminelle a été reconnue coupable d’avoir organisé des voyages de « luxe » pour les migrants entre le Cap Bon en Tunisie et la côte est de la Sicile à bord se vedettes ultrarapides qui étaient également utilisés pour la contrebande de cigarettes.

Jusqu’à 3 000 euros par personne pour le voyage

Les  hors-bords ont levé l’ancre à partir  d’un petit port touristique situé près de la zone de Sappusi, dans la banlieue de Marsala. Les voyages, peu risqués mais coûteux (3 000 euros par personne), ont servi à transporter de petits groupes de non européens qui, une fois sur la côte sicilienne, ont été pris en charge  emmenés chez eux pour prendre une douche et se changer.

Alors que six accusés ont été acquittés par le juge, des peines de prison ont été prononcées à l’encontre de six autres : une peine de sept ans et quatre mois de prison pour Jabranne Ben Cheikh, 30 ans, chef présumé de l’organisation criminelle, et Chiheb Hamrouni, 28 ans. Six ans et huit mois de prison ont été infligés à Tarek Ben Massoud, 32 ans, et à deux frères de Marsala : Salvatore Allegra, 56 ans, et Angelo Allegra, 50 ans. La Florentine Simonetta Sodi — 58 ans et compagne de Ben Cheikh — a été condamnée à trois ans et quatre mois.
Le procès en appel ne concerne que les six condamnés du premier procès et est plaidé  devant la deuxième section de la Cour d’appel de Palerme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,269FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,290SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles