Tunisie : La Société Ennakl dénonce une instrumentalisation politique d’une affaire...

Tunisie : La Société Ennakl dénonce une instrumentalisation politique d’une affaire de défaut technique

par -
La Société Ennakl vient de réagir au sit-in organisé par les taxistes devant les locaux de la société

La Société Ennakl vient de réagir au sit-in organisé par les taxistes devant les locaux de la société” qui bloquent les entrées de la société et entravent son activité”, selon les termes du communiqué publié à l’occasion.

La société indique que les sit-inneurs sont en train d’exercer une pression sur elle et pratiquent un chantage, en exigeant, un remboursement de 4000 dinars pour chacune des 1750 voitures Polo 7 achetées en 2010 qui ont présenté des défaillances techniques, selon leurs propriétaires.

Le communiqué souligne qu’après discussion, la société a admis le principe de la réparation des voitures endommagées, à la condition de présenter la preuve que la défaillance provient d’un défaut de fabrication et de prouver que le propriétaire de la voiture s’est conformé aux règles d’entretien requises.

Le communiqué relève que 500 voitures dont les moteurs ont été révisés et que 700 voitures en question sont toujours sous garantie.

La société a demandé d’établir une liste des voitures concernées et a admis le principe de réparer même celles non couvertes par la garantie, mais le mouvement de protestation a continué, et la société y voit une instrumentalisation politique de ce problème de la part de parties qui veulent entraver l’activité économique du secteur privé et gêner le gouvernement.

Il faut rappeler que des chauffeurs de taxis continuent leur sit-in ouvert en face de la maison Ennakl pour réclamer un remboursement des frais des réparations de leurs voitures achetées au concessionnaire. Les voitures en question se sont avérées défectueuses et leurs moteurs présentent une défaillance technique.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire