AccueilLa UNEMauvais temps pour les concessionnaires cotés. Et il y a du Fisc...

Mauvais temps pour les concessionnaires cotés. Et il y a du Fisc en l’air !

La voiture, indicateur important du statut social, et signe évident d’une dégradation continue des services du transport en Tunisie. Tout le monde ou presque en rêve. Mais peu y arrivent, tant les prix, même ceux des dites « voitures populaires » ont explosé, et le coût du crédit aussi. Et,  ce faisant, le chiffre d’affaire des concessionnaires tunisien baisse.

  • Les affaires vont mal chez les concessionnaires cotés

Au 30 juin 2022, le résultat net de la société « City Cars », concessionnaire tunisien de la sud-coréenne Kia, signait un peu plus de 13,1 MDT, contre 16,586 MDT en pareille période de 2021. Le total des revenus de l’entreprise du groupe Bouchammaoui décrochait aussi de 18,79 MDT en glissement annuel.

Chez Ennakl du groupe Ben Yedder, concessionnaire de l’Allemand VW, au terme du premier semestre de l’année 2022, le chiffre d’affaires a enregistré une régression de 18,07 % par rapport à la même période de l’année 2021 passant de 274,194 Millions à 224,659 Millions de dinars au 30/06/2022. Cette baisse est justifiée par le concessionnaire par « des problèmes d’approvisionnement et de logistique en raison de la pénurie mondiale de composants automobiles et notamment des semi-conducteurs. Cette pénurie a eu pour conséquence directe un ralentissement des chaînes de production et une augmentation substantielle des coûts de transport ». On ne connaît pas toujours son bénéfice semestriel qu’elle n’a pas encore publié ». Une explication qui pourrait s’appliquer à tous les concessionnaires.

Chez Artes du groupe Mzabi (Moncef), société concessionnaire du français Renault, le total des produits d’exploitation du premier semestre 2022 est carrément divisé par deux, perdant plus de 59,2 MDT en glissement annuel. Elle reste cependant bénéficiaire de 11,363 MDT avec juste un décalage de moins de 2 MDT par rapport à la même période 2021, grâce notamment aux 4,551 MDT en produits de placement. Mauvaise nouvelle pourtant, « la société a reçu en date du 6 janvier 2022 une notification d’une vérification approfondie de sa situation fiscale portant sur les exercices 2018, 2019 et 2020 ». Ennakl avait déjà connu pareil déboire depuis 2019. Le Fisc n’épargne personne !

Selon la BVMT, les quatre concessionnaires automobiles (Y compris UHD qui n’a pas publié de chiffres) ont vu leur chiffre d’affaires global régresser de 15,1% durant le premier semestre 2022 pour se situer à 492 MDT contre 580 MDT durant la période similaire de l’année 2021. Les 3 seuls concessionnaires, dont on connaît les chiffres car ils sont cotés en bourse, connaissaient en cette fin du 1er semestre, des baisses de revenus. Ils n’en représentent pas moins un peu plus de 29 % du marché de automobiles neuves immatriculées en Tunisie, et peuvent ainsi représenter un échantillon représentatif de tout un secteur, désormais couru par les investisseurs conventionnels.

  • Un trend baissier des CA en août, qui pourrait être pour toute l’année

A fin juillet août 2022, Kia qui reste 2ème après Hyundai qui chapeaute le classement des meilleures ventes pour la 8ème fois consécutive, enregistrait une hausse de 10,7 % après une baisse en juillet de 13,91 % selon les chiffres de l’A3T. Ceux de Renault, classée 14ème des plus grosses ventes en août dernier, avaient déjà décroché de 71,7 %, alors de son autre marque Dacia, décrochait de nouveau en août de 28,26 % après les 22,65 % de juillet selon la même source. Pour Volkswagen, c’est une baisse de 22,56 % en août, après la baisse de 21,75 % des immatriculations à fin juillet 2022, sans parler de la baisse de -9,48 % pour Audi du même constructeur, et de -104 % pour les nouvelles immatriculations des luxueuses Porsche. Pour ses cinq marques, les ventes d’Ennakl ont aussi vu sa PdM revenir de 9,51 % en juillet à 9,48 %. La baisse est certes faible, mais reste indicatrice de la baisse généralisée.

A fin août dernier, 31 des 52 marques de véhicules commercialisés en Tunisie, affichaient des baisses de ventes. En juillet dernier aussi, la baisse était presque générale, et n’avait épargné que 15 des 52 marques de véhicules distribuées par au moins 23 concessionnaires. Il est donc fort à attendre que le trend baissier du CA des concessionnaires automobiles continue pour l’année.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. La baisse du CA des concessionnaires automobiles est dû:
    1- à la baisse du pouvoir d’achat des tunisiens,
    2- à la dévaluation successive du dinar,
    3- à l’augmentation des prix des voitures à l’étranger
    4- aux charges élevées enregistrées par les concessionnaires (douane, fisc, impot, transport, …)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,019SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -