25 C
Tunisie
mercredi 30 septembre 2020
Accueil Actualités Tunisie : Les projets de Kaddour ficelés, reste à trouver 3 Milliards...

Tunisie : Les projets de Kaddour ficelés, reste à trouver 3 Milliards DT

« Le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables vient de lancer, vendredi, un appel d’offres international de pré-qualification pour le financement des projets, dotés d’une capacité globale de production de 1000 MW et dont les coûts sont estimés à 3 milliards de dinars« , a annoncé le ministre de l’Energie, Khaled Kaddour, lors d’un séminaire organisé, mardi, à Tunis, sur le thème le financement des projets d’énergie.
« C’est la première fois que la Tunisie lance des projets de cette envergure, lesquels permettront de booster la croissance et de développer la sécurité de l’approvisionnement énergétique dans notre pays« , s’est félicité le ministre, soulignant que le baril de pétrole a atteint aujourd’hui 78 dollars, alors que le budget de l’Etat a été fondé sur l’hypothèse de 54 dollars le baril.
« L’énergie constitue, aujourd’hui, un véritable handicap pour le pays« , a affirmé Kaddour, estimant que « la Tunisie ne pourra pas continuer avec le même rythme et les mêmes outils son approvisionnement en énergie. Nous devons innover en matière de projets et identifier des dispositifs pour les financer ».
Le ministre a évoqué, dans ce contexte, une possibilité en cours d’examen, concernant l’établissement d’un partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), afin de parvenir à financer une partie de ces projets en dinar tunisien, et aussi avec des investisseurs privés tunisiens et étrangers dans le cadre du Partenariat Public-Privé.

Intervenant à cette rencontre, le président de l’Autorité Tunisienne pour l’Investissement (TIA), Khalil Laabidi, a fait état de la chute de la part des investissements dans le secteur de l’énergie dans le volume global des IDE, après la révolution de 2011, passant de 53% (investissement énergie étranger) en 2010 à 45% actuellement.
D’après le responsable, cette chute est expliquée par une période de transition, durant laquelle la Tunisie s’est penchée sur la révision de la législation et des procédures d’accès aux primes et privilèges dans le domaine énergétique.
« Aujourd’hui, nous aspirons à un retour en force pour ce secteur, mais surtout un retour différent« , a-t-il déclaré, précisant qu’il s’agit, clairement, de développer, outre les projets d’extraction d’énergie fossile, d’importants projets d’énergie renouvelable, qui permettront d’augmenter la part des IDE, de favoriser la création de l’emploi, et améliorer le transfert technologique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,658FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,309SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles