AccueilMondeUE-Embargo sur le pétrole russe: Les négociations au point mort

UE-Embargo sur le pétrole russe: Les négociations au point mort

Bien qu’elle ne figure pas à l’ordre du jour officiel, la proposition d’embargo sur le pétrole russe présentée par l’Union européenne a dominé ce lundi une réunion des ministres des Affaires étrangères, certains États membres étant accusés de prendre l’UE en « otage ».

La proposition d’interdire progressivement le pétrole russe dans l’ensemble de l’Union a été annoncée il y a douze jours par la présidente de la Commission Ursula von der Leyen. Mais contrairement aux cinq précédents paquets de sanctions rapidement approuvés par les 27, les négociations sont au point mort et aucune issue ne semble en vue.

Quatre États membres particulièrement dépendants des combustibles fossiles russes – la Bulgarie, la République tchèque, la Hongrie et la Slovaquie – demandent aujourd’hui à la Commission, de les autoriser à continuer d’importer du pétrole russe après décembre 2024. Ce qui constituerait un report important par rapport au reste de l’Union.

La Hongrie est considérée comme le principal opposant à ce sixième paquet de sanctions qui comprend cet embargo : son Premier ministre Viktor Orbán avait décrit l’interdiction du pétrole russe comme une « bombe atomique » pour l’économie de son pays.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -