AccueilActualitésUn ministre sous les feux de la critique

Un ministre sous les feux de la critique

Le député Hatem Meliki a déclaré aujourd’hui, jeudi, que « le ministre des finances est en train de liquider les cadres du ministère et de politiser ses intérêts ». De son côté, le chef du Bloc démocratique, Mohamed Ammar, a déclaré que « le ministre des Finances, de l’Économie et de la Promotion des investissements est actuellement le ministre le plus désastreux de Tunisie et n’a rien à voir, ni avec l’économie, ni avec la fiscalité ni avec les investissements ».

- Publicité-

Ces critiques interviennent sur fonds de mécontentement du rendement dudit super-ministre, et après le licenciement de 3 directeurs généraux du ministère des finances, un licenciement qui n’avait respecté ni le fond ni la forme de tels changements, et que le ministère a expliqué par « l’alternance sur les responsabilités et son désir de pourvoir  à des postes vacants »

Force est cependant de remarquer que les dernières nominations à la tête de la BTE et de TSB, deux banques mixtes, n’étaient pas vacants. Deux DG y exerçaient depuis des années. Deux nouvelles nominations, par ailleurs refusées par les syndicats des deux entreprises, qui demandent que les nominations soient faites sur la base du concours, comme cela avait été fait du temps de Feu Slim Chaker aux finances. Un autre poste, dans une banque publique, reste par contre toujours vacant, celui de DG de la BNA, et ce n’est pas à lui, que le ministre des finances a pensé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,675FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,454SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles