32 C
Tunisie
samedi 26 septembre 2020
Accueil La UNE Un pays bloqué … depuis 10 ans !

Un pays bloqué … depuis 10 ans !

Le pompage de pétrole est bloqué, et l’armée se retire devant ceux qui ont encore fermé la vanne. La production de phosphate est bloquée, et pour toute solution à ce problème, on imagine dans la nouvelle Tunisie d’importer du phosphate pour faire tourner les usines et payer les salaires. Le Parlement est bloqué, et ses salles et bureaux se transforment en aires de jeux, avec les femmes d’Ennahdha pour vedettes de ce lundi 20 juillet 2020.
Le gouvernement est bloqué, depuis la démission d’Elyes Fakhfakh, sous la pression des preuves accumulées dans l’affaire du conflit d’intérêts qui secoue depuis juin dernier la Kasbah. Le chef du gouvernement aussi pourrait être bloqué, si on se réfère à la demande de l’Inlucc de l’interdire de voyage, sur fond de l’affaire « Fakhfakh-Gate ». Les perspectives de former un autre gouvernement avec les mêmes « composites » de l’ancien sont aussi pour l’instant bloquées. Le chef de l’Etat tunisien, Kais Saïed, consulte les listes des noms proposés et ne donne aucun signal. Les différents lobbies poussent chacun son pion, ou ce qu’il croit être sa reine, sur l’échiquier des réseaux sociaux, alors que le peuple espère que Saïed ne se trompera pas encore une fois sur la personne la plus « compétente » à proposer.

L’économie du pays est bloquée par le retard du plan de sauvetage que devait annoncer le chef du gouvernement avant que son mandat ne parte en vrille. Le tourisme est bloqué, sous l’impact dévastateur du Covid-19, et 2020 devrait être une année blanche. Les entreprises publiques sont bloquées dans la situation de déficit structurel où elles étaient depuis 2011. Mais aussi par les tensions sociales qui ne s’éteignent point. Les entreprises privées sont bloquées par le manque de nouveaux projets et par les impayés des anciens. Les finances du pays sont bloquées par la chute des ressources de l’Etat, due à celle des flux fiscaux d’entreprises qui n’arrivent toujours pas à se relancer. L’Etat est bloqué, et s’en retourne de nouveau vers le FMI pour s’endetter.

Le ministre Nizar Yaiche est bloqué par des effets d’annonce de mesures dont il n’a pas les moyens, ou qui nécessiteront des lois pour entrer en vigueur. Le ministre Mohamed Abbou est bloqué dans sa lutte contre une corruption qui n’a plus de limite, et où les différentes structures d’investigation et de contrôle, s’emmêlent les pinceaux et croisent parfois le fer. Le ministre des Domaines de l’Etat est bloqué dans la récupération des lopins de terre squattés par de petites gens aux quatre coins du pays, et dans son obsession de mettre certaines familles à genoux par la confiscation. Le ministre de l’Emploi est bloqué dans un modèle économique qui ne produit plus d’emplois. Le ministre de la Santé est bloqué dans la gestion de la nouvelle vague de Coronavirus, venue des Tunisiens rapatriés de l’étranger. Le ministre de la Défense est bloqué par les révoltés du Kamour, qui l’empêchent de sécuriser les puits de pétrole. Le ministre de l’Equipement est bloqué par l’épuisement des moyens financiers qui lui permettraient de financer des projets.

La centrale syndicale UGTT est bloquée dans son seul souci d’augmentation des salaires et l’application d’accords, salariaux toujours, dont le nouveau gouvernement n’a plus les moyens. L’Utica est bloqué par la diabolisation des hommes d’affaires, l’absence de toute perspective politique et économique, alors que nombre d’hommes d’affaires sont bloqués, soit en prison bien qu’ils aient signé accords de réconciliation, ou par les interdictions de voyage.

Et le tout, dans le simulacre de démocratie à la tunisienne qui se déroule depuis quelques jours à l’ARP où des femmes enturbannées jouent au Hammam des femmes [ar. vidéo], et des anciens avocats jouent aux gardiens de harems et aux concierges pour les S17 et autres bandits. Tous, soit des rentiers, soit des contrebandiers, soit des salariés de l’Etat et qui ne manquent pas de moyens pour bien subsister, se soucient peu de tous ces blocages … qui durent depuis 10 ans, dans un pays dont la destinée est ballottée par toutes sortes de vagues !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,644FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,307SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles