AccueilLa UNEUne nouvelle stratégie industrielle et d'innovation à l'horizon 2035

Une nouvelle stratégie industrielle et d’innovation à l’horizon 2035

Une conférence nationale a été organisé aujourd’hui, mercredi 6 juillet 2022, autour de la stratégie industrielle et d’innovation à l’horizon 2035, à l’initiative  du ministère de l’Industrie.

La ministre  Neila Nouira Gonji a précisé que cette  stratégie a  été élaborée par  une commission de pilotage réunissant des représentants de plus de 21 ministères ainsi que des structures et des organisations professionnelles.

« Bien que la période d’étude ait coïncidé avec la propagation de la pandémie covid-19, la préparation de la stratégie nationale de l’industrie a été réalisée avec une approche participative commençant par le niveau régional avec la participation de tous les gouvernorats sans exception », a-t-elle expliqué.

Treize dialogues sectoriels ont été organisés autour de cette stratégie et ce avec l’appui et le soutien de l’UTICA, selon la ministre.

Optimiser le potentiel industriel et construire des filières compétitives qui concourront à l’attractivité de la destination Tunisie pour les investissements (IDEs1), et à l’accroissement des exportations est l’objectif principal de cette stratégie « premier étage d’une fusée » qui va se déployer sur plusieurs années, qui s’appuie sur les atouts de la Tunisie et pose d’ores et déjà des bases solides (gouvernance, environnement des affaires..).

Il s’agit de permettre  le développement durable de filières industrielles présentant de nombreux avantages à l’exportation, en sous-traitance, en partenariats industriels…et ayant des répercussions positives sur l’emploi, les transitions verte et numérique.

Le  département de l’Industrie  prévoit par ailleurs, « des initiatives et des mesures concrètes pour faire face aux entraves actuelles au développement économique, et à l’industrie en particulier ».

En effet, la stratégie repose sur 4 axes visant respectivement à mettre en place un environnement favorable au développement des investissements et des activités économiques, encourager l’innovation dans les entreprises, donner un nouvel élan à l’internationalisation des entreprises et développer de nouvelles spécialisations verticales.

La Tunisie, futur destination d’excellence

Selon le ministère de l’Industrie, la Tunisie fait face à des défis majeurs qui nécessitent le développement d’un plan ambitieux pour accueillir et ancrer les entreprises et compétences sur son territoire et aussi ériger le pays comme une destination d’excellence dans la région euro-méditerranéenne pour l’industrie et l’innovation.

Pour offrir un réservoir de croissance aux entreprises industrielles et réaliser la « renaissance industrielle » espérée, la Tunisie prévoit à travers cette stratégie investir dans les infrastructures et réseaux, pour faciliter l’accès à vos marchés, miser sur les filières industrielles pour accélérer le développement, placer l’innovation au cœur de sa stratégie pour accélérer la croissance et disposer d’un vivier de compétences et d’une offre importante de formations et aussi investir davantage dans la matière grise pour offrir les meilleurs talents.

De son côté, la cheffe de gouvernement, Najla Bouden, a estimé  que  cette stratégie représente « un grand pas, mais le plus important, c’est la continuité et la pérennisation des actions ».

Un conseil national pour la croissance industrielle sous la tutelle de la présidence du gouvernement sera créé dans ce but. Bouden a, également, annoncé qu’il y aura un pacte national de la compétitivité du secteur automobile. Un accord a été signé avec Tunisie Automotive.

« Nous allons signer, aujourd’hui, un accord au sujet de la croissance du secteur automobile. Un outil de croissance des régions et un encouragement de cette croissance auront lieu grâce à un conseil qui va se réunir mensuellement, avec l’encadrement du gouverneur », a-t-elle indiqué.

Il convient de signaler que plus de 500 personnes, entre autres des membres du gouvernement, diplomates, chefs d’entreprise, représentants d’organisations nationales et internationales et hauts responsables de l’administration ont assisté à la conférence de mercredi qui a permis à travers 3 panels, d’échanger sur  » le nouveau modèle de développement industriel : innovation industrielle et transition numérique « ,  » le développement de l’industrie verte et de l’économie circulaire  » et  » le développement industriel dans les régions « . Une politique industrielle ambitieuse et des axes stratégiques lisibles pour les acteurs économiques.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -