19 C
Tunisie
mercredi 30 septembre 2020
Accueil Actualités Voici le scénario pour l'après Fakhfakh. Incroyable si c’est vrai !

Voici le scénario pour l’après Fakhfakh. Incroyable si c’est vrai !

Nous apprenons, de sources concordantes, que l’un des derniers scénarios qui circulent dans les hautes sphères du pouvoir, et qui nous a été confirmé par l’un des partis, parle d’un appel qui aurait été lancé par le chef de l’Etat aux partis présents qu’il venait de recevoir ce lundi, de ne pas voter la confiance à Mechichi, et de passer alors à une solution où il serait annoncé un chef du gouvernement par intérim suite à la démission de Fakhfakh en gardant l’actuelle composition de l’actuel gouvernement, mais n’aurait pas fait de proposition pour le futur CdG par intérim.

D’autres sources nous ont indiqué que les partis présents ne tiendraient pas compte de cet appel et de toute la solution proposée par le chef de l’Etat. Ils se seraient désormais ligués contre son discours, et auraient décidé de voter la confiance à Mechichi demain.

Nos sources nous ont indiqué que Saïed n’aurait fait aucune proposition pour le remplaçant de Fakhfakh, mais les observateurs font état d’un possible lien, pour ce poste, avec l’audience accordée au ministre de la défense  Imed Hazgui.

Dans un communiqué rendant compte de cette réunion, la présidence de la République a indiqué que le chef de l’Etat a mis l’accent sur son souci que soit instaurée la stabilité politique indispensable pour le développement du pays et l’accélération de la réponse aux prochaines échéances aux fins de la réalisation des espoirs du peuple tunisien longtemps attendus.

Le président de la République a souligné l’importance de la conjugaison des efforts de toutes les forces politiques nationales et la nécessité que toutes les parties assument les responsabilités qui sont les leurs dans cette conjoncture délicate, et ce pour réaliser cette stabilité.

Kais Saied a , au cours de la réunion, affirmé qu’il n’y a pas lieu de voter la confiance au gouvernement et d’y introduire, peu de temps après, des remaniements, expliquant que l’Etat tunisien et ses institutions doivent s’élever au-dessus de tous les calculs, indiquant que ce sont les revendications du peuple tunisien qui doivent être l’objectif de tout responsable au sein de l’Etat.

« Le peuple tunisien a une nouvelle pensée politique à laquelle doit correspondre une nouvelle vision de l’action politique », a dit le chef de l’Etat cité dans le communiqué de la présidence de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,659FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,309SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles