Tags Posts tagged with "Enseignement supérieur"

Enseignement supérieur

par -

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Slim Khalbous a présenté vendredi à Tunis la nouvelle stratégie de coopération internationale dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Il s’agit d’une stratégie basée sur quatre axes essentiels, à savoir le renforcement et la restructuration des partenariats traditionnels et historiques avec les pays arabes et l’Europe, l’établissement de nouveaux partenariats efficaces pour enrichir le système national et pour renforcer l’innovation avec l’Asie, l’exportation de l’expertise et le positionnement de la Tunisie comme destination universitaire et scientifique pour les pays de l’Afrique, la promotion de l’échange et de la mobilité des étudiants et des enseignants-chercheurs et la transformation des fuites des cerveaux en ambassadeurs de la Tunisie.

A cette occasion, le ministre a souligné les principaux projets en cours ou programmés pour la période à venir.
Avec les pays du Maghreb, Khalbous a cité le projet d’un nouveau programme d’échange et de mobilité, le projet de réalisation d’un portail des universités maghrébines et le projet de réseautage des instances nationales de l’assurance qualité.
Avec l’ALECSO, le ministre a évoqué le projet d’un espace de recherche et d’innovation d’intérêt commun et le projet de formation pédagogique arabe commune.
Un projet de centre d’excellence pour le pétrole et les énergies renouvelables est programmé avec le Royaume d’Arabie Saoudite et un projet de création d’un complexe universitaire médical est en vue avec l’Etat du Qatar.
Le ministre a aussi cité un projet de collaboration entre le réseau des ISET en Tunisie et le réseau des IUT français, le projet d’un pôle d’excellence universitaire et le projet d’ouverture d’une mission universitaire tunisienne à Bonn en Allemagne.
Avec les pays de l’Asie, il a mentionné le projet du Technopole de Borj Cedria, le projet sur  » la valorisation des bio-ressources en milieux arides et semi arides  » et le projet sur  » la valorisation industrielle des bio-ressources  » avec le Japon, un programme de formation et de développement des compétences en matière du design et de la mise en œuvre des politiques en sciences et technologie avec la Corée du Sud, des projets de coopération en matière de biotechnologie et d’informatique avec l’Inde et le programme  » China Campus  » avec la Chine.

Slim Khalbous a indiqué que 10403 étudiants tunisiens poursuivent actuellement leurs études universitaires à l’étranger dont 3347 en France et 2754 en Allemagne. La Roumanie détient la troisième place avec 996 étudiants tunisiens, suivie de la Russie avec 938 étudiants et le Canada 707 étudiants.
Par ailleurs, la Tunisie compte, selon le ministre, 7346 étudiants étrangers de 70 nationalités.
3074 étudiants étrangers sont inscrits dans les universités publiques tandis que 4272 sont inscrits dans les universités privées.

par -

« Les examens nationaux se dérouleront dans les meilleures conditions possibles », a assuré Slim Khalbous, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Il a par ailleurs indiqué, lors de son passage ce mardi sur Express Fm, qu’un nouveau système d’orientation universitaire sera instauré favorisant la réussite des élèves doués et talentueux durant les trois années qui précèdent le baccalauréat.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a annoncé aujourd’hui lors de son discours dans le cadre de la Conférence des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique des pays du Dialogue 5+5 que le congrès de la réforme de l’enseignement supérieur se tiendra les 30 juin et 1er juillet 2017.

Il a rappelé que le système de l’enseignement supérieur en Tunisie comprend 13 universités publiques dont une virtuelle.

Et d’ajouter que le nombre des étudiants inscrits dans les établissements universitaires est de 300 mille, 65% d’entre eux sont des filles.

par -

La 5ème édition du lancement des journées carrières en Côte d’Ivoire se tiendra du 21 au 26 mars prochain en Côte d’Ivoire et offrira un forum d’échange entre, les élèves, les étudiants les parents d’élèves et les professionnels de la formation ainsi que les entreprises. Plus de 60.000 visiteurs sont attendus pour cette 5ème édition, indique un communiqué.

Pour promouvoir la présence du secteur tunisien de l’enseignement supérieur sur le marché ivoirien, le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) organise la participation tunisienne à cette manifestation qui s’intègre dans le cadre d’un meilleur positionnement de l’offre tunisienne de formation en Côte d’Ivoire.

Le programme de cette manifestation comprend des rencontres directes avec les étudiants, les élèves et les parents, un programme de networking avec  les principaux acteurs de la Côte d’Ivoire intervenant dans le secteur de la formation  et des visites de sites.

La Côte d’Ivoire comptent 192.832 étudiants au sein des universités et grandes écoles (2015) enregistrant une hausse de 139% par rapport à 2011 ;

par -

Le défenseur des droits de l’Homme Mustapha Abdelkebir a déclaré ce vendredi 13 janvier 2017 à Africanmanager que la tension est vive dans la région de Ben Guerdane depuis des mois…

Il a ajouté que le taux de chômage dans la zone est de l’ordre de 75%, précisant  que plus de 3000 mille chômeurs sont diplômés de l’enseignement supérieur.

par -

Neji Jalloul, ministre de l’Éducation au sein du gouvernement de gestion des affaires courantes a déclaré lors de son passage, jeudi 11 août 2016 sur Mosaïque Fm, que la fusion du ministère précité avec ceux de l’Enseignement Supérieur et la formation professionnelle permettra d’améliorer la réforme du système éducatif.

Le ministre a, à ce propos, appelé à une meilleure coordination entre les trois ministères.

par -

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Chiheb Bouden, a déclaré, mardi 26 juillet 2016, que la bourse universitaire sera doublée d’ici trois ans.

Dans une déclaration sur Mosaïque fm, il a ajouté qu’une augmentation de 30% sera également effectuée pour la nouvelle année universitaire, affirmant dans le même contexte que son département est en train d’étudier la possibilité d’octroyer des cartes électroniques où les bourses seront versées automatiquement.

par -

Dans une déclaration accordée à Jawhara fm ce mercredi 29 juin 2016, le secrétaire général de la Fédération générale de l’enseignement supérieur, Hussein Boujarra, a affirmé qu’un accord a été conclu avec le ministère de l’enseignement supérieur pour le recrutement de 400 professeurs pour l’année universitaire 2016-2017.

Les universités tunisiennes souffrent de plusieurs lacunes, notamment le manque d’enseignants face au nombre croissant d’étudiants, a-t-il ajouté.

par -

Le syndicat de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a décidé de serrer la vis pour faire plier les autorités sur la question du versement des salaires des professeurs contractuels et du payement des heures supérieures des permanents. Le secrétaire général du syndicat, Houcine Boujarra, a fait savoir sur Mosaïque Fm ce mardi 14 juin 2016 qu’ils ont pris la décision de ne pas publier les notes et de geler les soutenances des étudiants dans les universités où ces problèmes se posent.

Boujarra a invité le ministère de l’Enseignement supérieur à s’activer pour satisfaire les doléances des professeurs, dont certains n’ont pas été payés depuis le début de l’année universitaire.

par -

Jamel Saghrouni, membre du bureau exécutif de l’UGET à Sidi Bouzid a déclaré ce mardi 16 avril 2016, à Africanmanager que plus de 7 mille diplômés de l’enseignement supérieur sont touchés par le chômage dans le gouvernorat de Sidi Bouzid.

Il a ajouté que le gouvernorat de Sidi Bouzid a été toujours marginalisé et souffre depuis des années  d’un  manque au niveau du développement.

Jamel Saghrouni a , en outre, dénoncé l’absence de volonté politique visant l’amélioration des conditions de vie des habitants dudit  gouvernorat.

par -
Le chômage des jeunes s'inscrit parmi les préoccupations sociales et économiques les plus urgentes à Tunis

« Le gouvernorat de Sfax est le touché par le  chômage. Plusieurs  dizaine de milliers de diplômés de l’enseignement supérieurs sont sans emploi », a affirmé que le député du  Front Populaire de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) Chafik Ayadi, ce lundi 18 avril 2016, à Africanmanager.

Il a ajouté que plusieurs délégations du gouvernorat de Sfax souffrent depuis des années de l’absence de développement dans la région.

A noter que Sfax est la deuxième ville la plus peuplée du pays, cité industrielle, cité frondeuse aussi, puisqu’elle a abrité des figures de l’indépendance et du mouvement syndical. Mais depuis des décennies, ce haut lieu de l’économie a été marginalisé.

par -
Suite à une réunion extraordinaire du conseil des universités

Selon un article publié ce jeudi 14 avril 2016 par le magazine « Jeune Afrique », 67 % des diplômés de l’enseignement supérieur en Tunisie sont des filles. Un chiffre qui confirme que le vivier des futures élites s’est féminisé. Le Code du statut personnel, imposé par le président Bourguiba quelques mois après l’indépendance, donne ici sa pleine mesure.

D’après la même source , la Tunisie a une longueur d’avance en la matière sur tous les autres pays arabes. Les garçons abandonnent en nombre le système scolaire (60 % des 112 000 pour l’année 2013-2014). 48,3 % des garçons qui quittent l’école le font au niveau du collège ; 40 % des filles quand elles sont au lycée. Ce qui explique, même avec la déscolarisation, le meilleur niveau de base des filles.

par -

Des diplômés de l’enseignement supérieur touchés par le chômage observent, ce jeudi 14 avril 2016, un mouvement de protestation devant le siège de la municipalité de Houmet Souk, à Djerba. Les jeunes manifestants de l’île brandissent des slogans pour revendiquer leur droit au travail.

A rappeler que Nourddine Ben Ghzayel, président de l’association des diplômés chômeurs à Djerba (ADC), avait déclaré à Africanmanager que plus de 3 mille diplômés de l’enseignement supérieur sont touchés par le chômage.

jerba12

par -

Plus de 3 mille  diplômés de l’enseignement supérieur  sont touchés par le chômage à Djerba. Ils observeront jeudi 14 avril 2016, un sit-in devant le siège de la municipalité de Houmet Souk. Il s’agira  de lancer un appel de détresse au gouvernement  pour résoudre leur  problème surtout qu’une grande majorité d’entre eux sont en chômage technique suite à la crise que vit le secteur touristique dans l’île de Djerba, a déclaré ce mercredi 13 avril 2016, Nourddine Ben Ghzayel, président de l’association des diplômés chômeurs  à Djerba (ADC) à

par -
Le secrétaire général du syndicat de l’enseignement secondaire

Des experts internationaux dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique issus de dix pays européens et maghrébins se sont réunis, lundi, à Gammarth en prévision de la 3ème conférence des ministres chargés de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation des pays du dialogue 5+5 qui se tiendra en Mars 2017 en Tunisie.
L’objectif de cette réunion, tenue à l’initiative du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, est d’étudier les axes et les priorités de la recherche et de l’innovation en fixant des projets communs à adopter en la matière, a déclaré à l’agence TAP, Chiheb Bouden, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
« Notre finalité est aussi d’obtenir des financements étrangers pour l’enseignement supérieur en Tunisie, le renforcement de la co-tutelle en doctorat et le maintien de l’échange d’étudiants et des programmes de formation entre la Tunisie et des pays étrangers », a t-il dit.
« La Tunisie envisage, dans ce cadre, de renforcer la coopération internationale dans le domaine de la recherche scientifique et de valoriser les projets innovants permettant de contribuer au développement social et économique », a t-il affirmé. Pour sa part, Slim Choura, directeur général de la coopération internationale au ministère de l’enseignement supérieur a déclaré à l’agence TAP que cette réunion, la deuxième, après celle tenue à Madrid en 2015, vise à adopter des actions communes en faveur de l’enseignement supérieur dans les différents pays partenaires. Outre la Tunisie, plusieurs pays ont pris part à cette rencontre dont l’Italie, l’Espagne, Malte, le Portugal, le Maroc, l’Algérie, la Libye et la Mauritanie.

par -

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé un projet de 70 millions de dollars pour lutter contre le chômage des jeunes diplômés en Tunisie.

Ce projet vise à appuyer les réformes engagées pour optimiser l’administration des universités et la qualité de l’enseignement mais aussi pour s’assurer que les étudiants acquièrent les compétences recherchées par les marchés du travail.

Le Projet pour l’enseignement tertiaire et l’employabilité s’appuiera sur les progrès engrangés avec les précédents projets de la Banque mondiale, comme l’introduction de mécanismes d’assurance qualité et la création de passerelle entre les établissements d’enseignement supérieur et le secteur privé.

Le premier volet du projet, un programme compétitif d’octroi de subventions, incitera les établissements tertiaires à rehausser la qualité de leur enseignement, à adopter les bonnes pratiques internationales, à concevoir des programmes avec les employeurs potentiels et à favoriser la transition vers le monde du travail par le biais de stages et de services d’orientation professionnelle.

La modernisation de l’administration de l’enseignement supérieur, fondée sur le principe d’établissements autonomes et guidés par le souci du résultat, constituera l’autre volet du projet.

« Ce resserrement des relations entre les établissements d’enseignement supérieur et le secteur privé sera l’un des piliers du nouveau modèle économique de la Tunisie et sera au cœur des actions engagées pour répondre aux attentes de la jeunesse, analyse Eileen Murray, responsable des opérations de la Banque mondiale pour la Tunisie. S’il veut progresser sur les chaînes de valeur et créer les emplois nécessaires, en volume et en qualité, le pays doit avoir une main-d’œuvre extrêmement qualifiée, d’où l’importance cruciale de la réforme de l’enseignement supérieur pour s’assurer que les étudiants acquièrent les compétences utiles.»

Le bilan de la Tunisie en matière de promotion de l’accès à l’éducation est impressionnant : les inscriptions à l’université ont bondi de 8 à 35 % entre 1990 et 2011, même si cette évolution n’a pas, pour l’instant, contribué à améliorer les résultats du marché du travail.

Selon l’Institut national de la statistique de la Tunisie, depuis six ans, le taux de chômage des jeunes diplômés de l’université dépasse les 30 %.

« Le projet va soutenir plusieurs innovations, comme le fait de suivre la situation des diplômés une fois sur le marché du travail ou de généraliser le financement à la performance et, ce faisant, il contribuera à renforcer l’efficacité du secteur », affirme Nina Arnhold, spécialiste senior de l’éducation à la Banque mondiale et co-chef d’équipe pour le projet.

Comme le souligne Karine Pezzani, chargée d’opérations à la Banque mondiale et l’autre co-chef d’équipe du projet, « notre collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique vise à promouvoir une culture de l’entreprise chez les jeunes gens et à inciter les établissements supérieurs à proposer un enseignement calé sur les attentes du marché. »

par -
Suite à une agression perpétrée par un étudiant à l'arme blanche
La Faculté des lettres, des Arts et des Humanités à Mannouba sera ouverte le 15 janvier prochain pour le démarrage du deuxième semestre de l’année, a annoncé le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dans un communiqué.

Dans le communiqué, le ministère a appelé à la tenue des examens des niveaux terminaux et du mastère dans les meilleures conditions possibles tout en condamnant les agissements de certains étudiants qui ont porté atteinte à la faculté.

Il est à rappeler que le conseil scientifique de la Faculté des Lettres de La Manouba avait décidé d’annuler les examens du premier semestre 2016. Une décision qui a été prise suite aux agissements commis par certains étudiants.

Une action est dénoncée par ce département qui l’a considéré comme un précédent dangereux et une violation des règlements, ordonnant, à ce propos, de prendre des mesures disciplinaires contre toute partie responsable des agressions commises.

par -
Le ministère de l’Enseignement supérieur

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication a annoncé que les nouveaux bacheliers (2014) qui désirent poursuivent leurs études supérieures au Maroc et au Sénégal, sont appelés à déposer leurs candidatures du 19 juillet au 1er août 2014.

La même source souligne que les bacheliers qui désirent obtenir une bourse d’études au Maroc ou au Sénégal, peuvent retirer les dossiers de candidature, sur les sites suivants : www.mes.tn ou www.orientation.tn

par -
Dans un communiqué rendu public

Dans un communiqué rendu public, le ministère de l’Enseignement Supérieur a indiqué que les propos du ministre apparus dans les médias à propos de son intention de garder les responsables désignés par son prédécesseur , ont été mal interprétés.

Le communiqué précise que le nouveau ministre a l’intention de ne maintenir que les responsables compétents et invite les journalistes à vérifier toute information avant sa publication.

par -
Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique annonce

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique annonce, dans un communiqué, que les universités et la direction générale des études technologiques organisent des concours de réorientation universitaire (session mars 2014) à l’intention des étudiants tunisiens titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme équivalent obtenus en 2013 ou 2012 (nouveaux ou redoublants une seule fois) .

L’organisation de ces concours s’effectue conformément aux dispositions de la circulaire 64 de l’année 2011 en date du 9 décembre 2011, relative à l’organisation des concours de réorientation universitaire, relève le département de l’enseignement supérieur.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux