Angola : Elections sous très haute surveillance africaine

Angola : Elections sous très haute surveillance africaine

par -

La mission électorale d’observation (MEO) de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) est arrivée à Luanda, Angola, pour les élections générales du pays prévues pour le 23 Août 2017.

La mission d’observation est mandatée pour observer les élections dans les Etats Membres et pour évaluer leur conformité aux normes internationales, en particulier le Protocole de la CIRGL relatif à la Démocratie et à la Bonne Gouvernance, et pour donner une déclaration préliminaire à savoir si les élections sont paisibles, justes et transparentes selon le mandat de la CIRGL.

Les observateurs rencontreront la Commission Electorale, les autorités gouvernementales, les partis politiques et d’autres parties prenantes pour établir l’état de préparation et des défis faisant face à la conformité avec le droit électoral et les directives.

À la fin de l’observation, les représentants pourront soumettre un rapport sur le processus de vote à partager avec les autorités et le Comité interministériel régional de la CIRGL comme stipulés dans le Protocole. Ils élaboreront également des recommandations pour des améliorations de tels processus dans les Etats membres de la CIRGL et conseilleront le Secrétariat sur des actions devant être conduites à l’avenir.

La mission électorale d’observation de la CIRGL pour les élections en Angola est composée de représentants en provenance de la République du Soudan, de la République du Rwanda, de la République du Kenya, de la RDC et de la République du Burundi.

Les observateurs de la CIRGL se déploieront dans les différentes parties du pays et collaboreront avec d’autres observateurs locaux et internationaux pour couvrir une plus grande superficie, ce qui donnera une image plus large de la façon dont des élections se sont déroulées.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire