Le “roi de l’austérité” se paye le château et le tableau les...

Le “roi de l’austérité” se paye le château et le tableau les plus chers au monde !

par -

Mohammed ben Salmane est peut-être celui qui va dépoussiérer le royaume d’Arabie saoudite, avec des réformes sans précédent (droit de conduire pour les femmes, la fin du wahhabisme…), mais il n’en restera pas moins le dépensier invétéré digne de ses aïeuls. D’après le New York Times, l’homme qui se cache derrière l’achat du “Château Louis XIV”, nichée près de Paris, considérée comme la propriété privée la plus chère du monde, ne serait autre que le futur souverain saoudien.

La fameuse demeure de 5000 mètres carrés, une copie en “miniature” du château de Versailles, a été cédée en septembre 2015 par la société française spécialisée dans l’immobilier de luxe Daniel Féau, membre du réseau Christie’s. Des bruits ont alors fusé sur le nom du mystérieux acquéreur. Tout ce qu’on avait à se mettre sous la dent, c’était qu’il venait “du Moyen-Orient”, selon une source proche du dossier. D’après des documents que le journal a consultés, Eight Investment est “la propriété de membres de la famille royale saoudienne“. Il y a également l’ombre de Eight Investment derrière le rachat, en 2015, d’un yacht estimé à 500 millions de dollars ainsi que l’acquisition du fameux tableau de Léonard de Vinci, “Salvator mundi” (Sauveur du monde), récemment cédé aux enchères pour 450 millions de dollars, un montant inégalé dans une vente publique.

Le problème avec toutes ces dépenses, c’est que ça ne colle absolument pas avec le tournant de la rigueur budgétaire que prône le prince ben Salmane. Mais on le sait, on n’est pas à un paradoxe près au royaume…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire