AccueilLa UNETunisie-ATB: Des performances mais des risques. Des promesses d'augmenter les dividendes

Tunisie-ATB: Des performances mais des risques. Des promesses d’augmenter les dividendes

Les petits actionnaires de l’Arab Tunisian Bank (ATB) ont exprimé, ce jeudi 19 mai 2016, lors de la tenue de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la Banque, leur  désappointement quant à la valeur des dividendes qui devraient être distribués par la banque au titre de l’année 2015 et dont le dividende par action a été fixé à 230 millimes, soit un total de 23 millions de dinars. La date de mise en paiement des dividendes est fixée à compter du 26 mai 2016.

- Publicité-

L’un d’eux , affirmant être mandaté par ses collègues pour le dire , a souligné que « le cours de la banque est en hausse et il n’y a pas de raisons qu’elle n’augmente pas la valeur des dividendes » rappelant que le cours de l’action ATB au cours de l’année 2015 a évolué dans une fourchette  comprise entre un minimum de 4.100 dinars et un maximum de 5.370 dinars.

Pas de plus de 230 millimes en dividendes

Lui répondant, la présidente du conseil d’administration de l’ATB, Randa Sadik,  a tenu a préciser que la banque ne pourra pas donner plus de 230 millimes au titre de dividendes au titre de l’année 2015, et ce dans l’objectif de protéger l’équilibre financier de l’établissement . Elle a toutefois promis d’augmenter le montant des dividendes pour les prochaines années.

S’agissant des résultats financiers de l’exercice 2015, Randa Sadik a déclaré que la banque a pu en 2015 maintenir sa politique de solidité financière en clôturant l’année avec un ratio de solvabilité de 12,83% réalisant ainsi une marge confortable par rapport au taux minimal de 10% exigé par la BCT.

Elle a ajouté qu’en dépit des défis et de l’impact des pressions locales et régionales sur les perspectives de croissance de l’économie tunisienne en 2016, l’ATB poursuivra le développement de ses activités tout en veillant à la maîtrise des différents risques opératoires et de crédit.

Un CA en hausse de 5,62%

Au cours de l’année 2015, l’ATB a atteint plus de 95% de ses objectifs. Les encours des crédits ont totalisé à fin 2015 un montant de 35598 MD pour un objectif de 3668 MD,  soit un taux de réalisation de 98%. Pour ce qui est du volume des créances de collecte des ressources, l’encours des dépôts s’est établi à 3877 MD contre des objectifs de 3724 MD, soit un taux de réalisation de 104%.

Le chiffre d’affaires de l’ATB a clôturé l’exercice 2015 en signant une  progression de 5,62% pour s’établir à 365,3MD à fin 2015 contre 345,9 MD une année auparavant. Les charges d’exploitation bancaire ont enregistré une baisse de 4,09% pour atteindre 165,2 Millions de dinars contre 172,3MD au 31 décembre 2014.

Le PNB de l’ATB s’est inscrit à la hausse atteignant 200,1 Millions de dinars à fin 2015 contre 173,7MD une année auparavant, enregistrant ainsi une augmentation de 15,22% par rapport à l’exercice 2014.

La structure du PNB de l’ATB a enregistré une hausse au niveau de la marge sur commissions et une légère baisse de la marge sur intérêts dont les parts respectives ont évolué de 21,8% à 19,4% et de 30,8% à 37,7% entre 2014 et  2015. Quant à la part des revenus liées aux opérations financières et d’investissements, elle a enregistré une baisse et son niveau est passé de 47,4% au 31/12/2014 à 43% au 31/12/2015.

Des risques et des opportunités

S’agissant de l’année 2016, il a été indiqué que cette année présente à la fois des risques et des opportunités. « Notre institution l’abordera avec la ferme volonté de continuer son développement tout en maintenant une veille accrue quant à la gestion et la maîtrise des risques inhérents à notre métier », a assuré, pour sa part,  Ahmed Kallel, secrétaire général du conseil d’administration de la banque, soulignant que l’ensemble des réformes législatives actuellement en cours, notamment celles relatives à la Banque centrale et aux établissements de crédit, poseront de nouvelles règles concurrentielles que ce soit en termes d’intensification du contrôle du respect des ratios réglementaires et des normes de bonne gouvernance qu’en matière d’offre des produits.

« Notre banque, forte de sa stratégie commerciale proactive, saura pleinement tirer profit de ce nouvel environnement législatif », a ajouté Kallel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,728FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,479SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles