Un coup de main des Bouchamaoui à l’éducation, 17 lauréats de Gabès...

Un coup de main des Bouchamaoui à l’éducation, 17 lauréats de Gabès honorés!

par -

Comme à l’accoutumée et après la réussite de sa première action, la fondation Hédi Bouchamaoui renouvelle l’expérience et célèbre, à sa façon, la journée du savoir. C’est lors d’une ambiance conviviale et chaleureuse tenue, vendredi 27 juillet 2018 au lycée “Abou Loubeba” du gouvernorat de Gabès que la fondation a remis leurs prix à 17 lauréats parmi ceux ayant excellé dans leurs études dans l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire de tous les lycées et collèges relevant de ce gouvernorat. Ces derniers ont été honorés et des cadeaux dont des livrets d’épargne et des tablettes leur a été remis. Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie tels que le gouverneur dudit gouvernorat, le commissaire régional de l’éducation, khaled Bouchamaoui, le président de la Fondation et Ezzedine Ounis, coordinateur général de la Fondation. La bachelière qui a obtenu la meilleure moyenne, Roua Librini a obtenu un livret d’épargne de 1000 dinars, une tablette et un billet d’avion (Aller/Retour) en Allemagne.

Dans une déclaration faite aux médias en marge de cette cérémonie, khaled Bouchamaoui a souligné l’importance d’investir dans l’enseignement comme levier de croissance et de développement pour le pays. ” Nous avons choisi l’éducation parce que nous croyons fort dans le secteur”, a assuré Bouchamaoui, exprimant l’espoir de voir la fondation toucher d’autres secteurs vitaux comme celui de l’éducation.
Interrogé sur le choix de Gabès, le responsable nous indiqué que ce gouvernorat est classé comme marginalisé : ” Nous avons choisi Gabès parce que nous estimons que le nombre des fondations qui y sont installées et qui se chargent de la question de l’éducation est très minime pour ne pas dire inexistant”, a-t-il soutenu.
Il a en outre indiqué que le gouvernorat de Gabès a réellement besoin de subvention : ” On s’est dit qu’on doit réussir dans ce gouvernorat avant d’aller dans d’autres régions”, a expliqué le président de la Fondation sans pour autant cacher l’intérêt porté à toutes les régions du pays.
Un avis partagé par Ezzedine Ounais, lequel a affirmé dans une déclaration de presse que de telles actions sont élevées au rang de devoir : ” Le secteur privé est appelé aujourd’hui de plus en plus à appuyer les actions sociétales”, a-t-il indiqué avant de rappeler que, l’année dernière, la fondation s’est trouvée en face de quelques petits problèmes en rapport avec la nature de cette action et comment un entreprise privée appuie le secteur étatique, mais que ces difficultés ont toutes été surmontées lors de cette deuxième action, ce qui n’est pas le cas pour cette édition.
Il a dans le même contexte indiqué que la fondation apporte son soutien au secteur de l’éducation parce qu’elle considère que l’enseignement est la base de tout développement économique en Tunisie, sans écarter l’éventualité de toucher d’autres secteurs.
Quant à lui, le gouverneur a souligné l’importance de cette action menée par la fondation Hedi Bouchamaoui, appelant ainsi à accentuer, dès lors, les efforts pour faire réussir la prochaine saison scolaire.
Profitant de la cérémonie, le gouverneur n’a pas manqué de se féliciter des efforts fournis par les institutions sécuritaire et militaire tout en veillant à sécuriser les établissements scolaires et faire réussir les examens nationaux.
Le gouverneur a par ailleurs déploré les faibles et mauvais résultats obtenus lors des examens nationaux notamment de la 6ème et de la 9ème année, appelant ainsi à mettre en place une stratégie nationale permettant de développer des compétences et déboucher sur des résultats meilleurs, selon ses dires.
Il est à noter à ce propos que la Fondation Hedi Bouchamaoui a déjà entamé un programme d’amélioration des conditions d’apprentissage des enfants à Gabès, visant l’amélioration de la qualité de l’environnement scolaire et elle a aussi pris l’initiative de créer des clubs de langues dans un certain nombre de collèges .

Ainsi en collaboration avec des institutions de l’université de Gabès et des partenaires de la société civile, la Fondation a contribué à l’organisation du pré-forum citoyen de l’éducation portant sur le thème : ” La gouvernance de l’éducation…ici et maintenant” tenu le 12 mars dernier, au cours duquel de nouvelles approches autour de la modernisation du système éducatif ont été discutées.

ARTICLES SIMILAIRES

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire