Tunisie : Khémaies Khayati n’en peut plus de voir Tunis qui se...

Tunisie : Khémaies Khayati n’en peut plus de voir Tunis qui se “bordélise”

Chroniqueur et journaliste free-lance, Khémaies Khayati n’est pas le moins connu de ses pairs. L’homme est un fin observateur du développement de la société tunisienne qu’il avait un temps scrutée depuis la France. Sous le titre «Tunis se “bordélise” de la façon la plus éhontée », il dit dans ce Post très haut ce que  certainement beaucoup pensent tout bas, en voyant se dégrader, à vue d’œil et sans discontinuité, la ville où il vit, malgré les quelques efforts de quelques uns de ses gouverneurs. Il est vrai que la propreté, l’ordre et la citoyenneté sont d’abord une histoire de culture avant d’être une question de gouvernance.

«Des voitures garées partout… d’autres délaissées sur les trottoirs… certaines ouvrent leur gueule laissant passer une huile noire qui suinte sur les trottoirs…Des vélomoteurs, ou ce qu’il en reste, à savoir des carcasses avec un filet de câbles ayant perdu leurs couleurs, circulent partout, tonitruant, faufilant entre les passants et les voitures… leurs conducteurs, les pieds ballants, comme s’ils étaient sur des bourricots… On crache partout… Des bandits de pacotille surveillent et vendent de la glace (pour les dépendants des Celtia) dans un faux réfrigérateur… Du faux gazon artificiel s’étale devant les cafés sur tout le trottoir sans que vous ayez la possibilité de passer sans vous faire tout maigrichon… Et des consommateurs – ou ceux qui s’y apparentent – allongent leurs jambes en plus de la pipe à eau et à vous de passer par la chaussée. Des trottoirs sur lesquels vous êtes forcés de danser la gigue, tant chaque boutique (Hammas et Cie) le raccommode à sa guise et selon ses besoins et moyens… Ras le bol de ce bordel! J’étouffe dans ma ville.
(PS si vous faites le même constat et avez le même sentiment, copiez et partager SVP. Merci d’avance)

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire