Le doctorat en bandoulière, les universitaires réclament un maximum !

Le doctorat en bandoulière, les universitaires réclament un maximum !

par -

L’Union des professeurs universitaires tunisiens (IJABA) a annoncé mardi dans un communiqué qu’elle a intenté un procès administratif contre le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour non application de la loi relative à la grille salariale de la fonction publique.
Selon IJABA le ministère de tutelle ne se réfère pas à la compétence scientifique dans l’application de la grille salariale. Le communiqué précise que l’article 4 du décret loi n°47 de 2013 publié dans le journal officiel de la république tunisienne le 11 janvier 2013 stipule que le diplôme national de doctorat représente le diplôme national le plus élevé dans l’enseignement supérieur. Il habilite ceux qui en sont titulaires, à exercer toutes les professions qui correspondent au 7ème niveau de la classification nationale des qualifications conformément au décret n° 2009-2139 du 8 juillet 2009, fixant la classification nationale des qualifications, susvisé.
IJABA a souligné qu’elle a appelé depuis 2015 au respect de la grille salariale de la fonction publique et à faire bénéficier les professeurs universitaires de leurs droits étant donné qu’ils sont les plus qualifiés.
Le communiqué a ajouté que la grève administrative ouverte des professeurs universitaires chercheurs observée depuis le début du mois de janvier 2017 ne sera levée qu’après la satisfaction de leurs revendications.
IJABA avait appelé tous ses adhérents à boycotter toutes les formes d’encadrement durant l’année universitaire 2017-2018 jusqu’à l’application de la grille salariale conformément aux normes internationales.
A noter que l’agence TAP n’a pas réussi à avoir une réponse de la part du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à ce sujet.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire