Tags Posts tagged with "plainte"

plainte

par -

Samir Wafi, qui animait l’émission “Liman Yajroo Fakat” sur Al Hiwar Ettounsi, devra chercher du boulot ailleurs quand il sortira des griffes de la justice. En effet une lettre recommandée datant du 22 juin 2017 a été envoyée par Cactus Prod à Wafi, après autorisation du juge commissaire, pour lui signifier que son contrat, lequel s’achève ce 30 septembre, ne sera pas renouvelé, d’après Mosaïque FM. La société n’a donc pas souhaité attendre que la justice tranche définitivement l’affaire de la plainte pour escroquerie qui a valu à l’animateur son arrestation…

Wafi, qui travaille dans la boîte depuis octobre 2015, ne sera pas aussi bien loti qu’en 2016. En effet après sa condamnation à 3 mois de prison, pour les mêmes raisons, escroquerie et chantage, sur la personne de l’homme d’affaires Hamadi Touil, il avait pu tranquillement regagner l’équipe de Sami Fehri, comme si de rien n’était. Cette fois il semble que Cactus Prod ait décidé de prendre ses distances avec l’encombrant animateur…

par -

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, a fait savoir mercredi 21 juin 2017 sur sa page Facebook officielle qu’il a déposé une plainte contre la télévision Sky News Arabia, suite au reportage qui a évoqué son implication dans le meurtre, en 2013, de l’opposant Chokri Belaïd, rapporte l’AFP.

Pour rappel, Sky News Arabia, basée à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, a défrayé la chronique le 9 juin 2017 en diffusant un programme intitulé “L’ingérence du Qatar s’est étendue au Maghreb”, en pleine tempête dans la région suite à la vague de ruptures des liens diplomatiques avec Doha impulsée par l’Arabie saoudite. Il est dit dans cette émission que l’ancien jihadiste libyen Abdelhakim Belhaj, qui a fait beaucoup parler de lui, est mouillé “dans les assassinats politiques en Tunisie, en coordination avec le président du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi, et que les Qataris étaient au courant».

«Mensonges et calomnies», a rétorqué à l’AFP Jamel el-Aoui, du cercle de com de Ghannouchi, qui a indiqué que «la plainte a été déposée à Londres juste après la diffusion du sujet». Le cabinet d’avocats en charge de la plainte, Carter-Ruck, a dit ceci dans un communiqué. : «Monsieur Ghannouchi est choqué par ces allégations». Il «regrette d’être contraint d’agir de la sorte mais n’a pas d’autre choix pour être sûr que les faits soient rétablis»…

par -

Toshiba a annoncé mardi être visé par une plainte d’un groupe d’investisseurs étrangers qui lui réclament 43,9 milliards de yens (355 millions d’euros) de dommages et intérêts en lien avec le scandale comptable qui a fait chuter son cours de Bourse il y a deux ans.

Selon Reuters, le groupe industriel japonais précise qu’il comptabilisera une charge additionnelle sur l’exercice clos fin mars 2018 pour couvrir cette nouvelle procédure judiciaire.

Le conglomérat fait à présent l’objet de 26 plaintes en justice, avec des dommages réclamés de 108,4 milliards de yens au total, depuis qu’il a admis avoir gonflé ses bénéfices sur plusieurs années.

par -

La députée Samia Abbou, passionara préférée des Tunisiens pour ses tirs tous azimuts, sur tout ce qui bouge, a du souci à se faire. En effet elle sera bientôt dans le collimateur de la justice militaire suite à son tacle très appuyé contre le président de la République et chef suprême des armées, Béji Caïd Essebsi, qu’elle a qualifiée de patron de “la mafia“. Wissem Saïdi, avocat et dirigeant à Nidaa Tounes, a fait savoir sur Mosaïque FM jeudi 11 mai 2017 qu’un groupe d’avocats a été mandaté pour monter un dossier contre l’élue en vue d’une plainte auprès du Tribunal militaire.

Saïdi a également indiqué que les avocats ont donné à Samia Abbou un délai pour présenter les éléments de preuve étayant ses accusations contre le chef de l’Etat.

L’élue, qui fait feu de tout bois au Parlement, connait bien les couloirs des palais de justice. La dernière fois qu’elle a fréquenté ces lieux, c’était le 14 mars 2017, lors d’une audition, en tant que témoin, suite à sa sortie fracassante contre le ministre des Affaires locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher, qu’elle a accusé de malversation dans un contrat signé avec un expert. Mais avec la justice militaire, ce sera une toute autre histoire car cette fois la députée va être auditionnée en tant qu’accusée. Et on le sait, le Tribunal militaire a la main lourde…

par -

Le directeur général de l’Institut Pasteur de Tunis, Hechmi Louzir, a affirmé, lors d’un point de presse, qui se tient actuellement à Tunis, que l’institut a décidé de poursuivre en justice la chaîne Eljazeera suite à la diffusion, samedi 17 décembre 2016, du film documentaire « هل يصنع القتلة الدواء؟ ».

Il a par ailleurs souligné que cette campagne diffamatoire intervient pour la deuxième fois en neuf mois, confirmant que l’une des plus prestigieuses institutions tunisiennes publiques de recherche en santé, ses chercheurs et son personnel ainsi que le ministère de la Santé font l’objet d’une tentative acharnée et organisée de déstabilisation et de dénigrement.

Il s’agit, selon lui, d’un modèle scandaleux de désinformation et de manipulation médiatique.

par -

Les syndicats sécuritaires ont décidé de porter plainte auprès des autorités judiciaires contre l’homme d’affaire tunisien Chafik Jarraya. Les raisons n’ont pas été dévoilées par le quotidien Al Sarih, ce vendredi 28 octobre 2016.

A noter que les journalistes ont entamé des procédures pour engager des poursuites judiciaires contre l’homme d’affaires en question, qui avait déclaré avoir “acheté” la conscience des journalistes.

par -

Un groupe d’investisseurs, essentiellement des institutions étrangères, a décidé de poursuivre Toshiba devant un tribunal de Tokyo et lui réclame des dommages et intérêts de 16,7 milliards de yens (147,6 millions d’euros) après le scandale comptable de 1,3 milliard de dollars (1,18 milliard d’euros) dévoilé l’an dernier, a relevé, ce jeudi 13 octobre 2016, l’agence Reuters.

Toshiba explique que ces 45 actionnaires, dont l’identité n’a pas été révélée, demandent un dédommagement pour sa “comptabilité inappropriée”.

Le groupe japonais dit qu’il inscrira dans ses comptes une provision, dont le montant n’a pas été précisé, pour couvrir le coût éventuel de ce litige.

Le conglomérat industriel japonais, dont les activités vont de l’électronique grand public aux réacteurs nucléaires, a été une première fois poursuivi par 15 groupes et individus après avoir admis l’an dernier avoir gonflé ses bénéfices depuis 2008.

Une enquête réalisée en juillet 2015 par un organe indépendant avait mis au jour de graves carences de gouvernance chez Toshiba et une pratique courante visant à dissuader le personnel “de s’opposer aux souhaits des supérieurs”.

par -
Beji Caid Essebsi ( BCE )a abordé au cours de  l'interview accordée à la

Des sources bien informées ont indiqué à Africanmanager qu’un citoyen de la région de Sidi Ali Ben Oun, du gouvernorat de Sidi Bouzid, avait porté plainte contre un député de l’ARP l’accusant d’avoir reçu, durant le mois de mars dernier, une somme de 10 mille dinars pour intervenir en faveur de la réussite de sa fille au concours de la magistrature, mais en vain. Le député n’a pas honoré son engagement vis-à-vis de ce citoyen…

 

par -
La chambre de mises en accusation près la cour d’appel de Tunis

Zied Heni a annoncé via sa page officielle facebook, qu’il a déposé une plainte auprès du premier président du tribunal administratif, contre le président de la république, Béji Caied Essebsi.

Le président de la République est accusé de dépasser ses prérogatives pour le fait d‘avoir désigné Youssef Chahed de former le prochain gouvernement d’union nationale.

par -
Les activités de l'usine du Groupe chimique tunisien (GCT) à Medhilla (Gouvernorat de Gafsa) sont en arrêt

La Coordination de l’environnement et du développement à Sfax poursuit le Groupe Chimique tunisien (GCT) en justice. La Coordination entend ainsi contester l’activité du GCT, qu’elle juge illégale, rapporte Mosaïque fm.

 L’activité en question concerne le transport et l’exportation d’engrais chimiques via le port commercial de Sfax lequel, selon les plaignants, se fait sans prendre en considération la santé et la sécurité des habitants. La plainte concerne également l’activité de l’usine de transformation du phosphate, la SIAPE, gérée aussi par le GCT et qui est jugée comme une activité polluante, a précisé la même source.

par -

Le parti Unifié des Patriotes Démocrates (Al Watad) a décidé, ce lundi 4 juillet 2016, de porter plainte contre le juge d’instruction n°13 en charge de l’affaire du martyr Chokri Belaïd.

La plainte a été déposée pour complicité de meurtre, dissimulation de preuves et complicité. Le juge d’instruction est accusé d’avoir dissimulé des aveux, rapporte Mosaïque fm.

par -

Zine el-Abidine Ben Ali, qui s’est réfugié en Arabie saoudite depuis le fameux 14 janvier 2011, a déposé une plainte contre la chaîne Attessia TV pour « diffamation et usurpation d’identité », d’après Mosaïque FM. Toujours selon la radio, qui a diffusé la copie du document sur son portail hier vendredi 10 juin, cette plainte vise à interdire le passage de l’émission « Allô Jeddah » qui contient, selon les dires du plaignant, des propos injurieux à son encontre.

D’après le document, les responsables de la chaîne, dont Moez Ben Gharbia, son directeur, sont invités à se présenter ce 14 juin à 10h au tribunal de première instance de Tunis pour un « procès d’urgence ».

Nouri Lajmi, président de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), a déclaré sur la même radio que son instance a bien réceptionné une plainte contre « Allô Jeddah », déposée par l’avocat Mounir Ben Salha pour le compte de son client, Zine el-Abidine Ben Ali.

L’émission en question fait un tabac depuis le début du Ramadan, et pour cause.  Wassim Harissi, coutumier des faits, a conçu une méga blague qui fait croire aux invités, piégés avec la complicité d’un vrai journaliste, qu’ils s’adressent directement à Ben Ali via Skype. Une situation qui déchaine les passions et fait ressortir le fond des pensées des citoyens sur le départ précipité du dictateur. Bref un torrent de déballages surprenants et qui en disent long sur l’état d’esprit des Tunisiens…

par -

L’Institut tunisien des conseillers fiscaux a déposé une plainte auprès de la Commission des droits de l’Homme de l’ONU contre l’Etat tunisien au motif que ce dernier l’a exclu de l’élaboration de la loi sur le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), rapporte mosaïque fm.

Dans la plainte il est dit que la loi n’a respecté ni la Constitution ni les conventions internationales sur les droits de l’Homme, a ajouté la même source.

par -

Le litige qui oppose le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, au journal français ‘”Le Monde” sera tranché le 3 juin 2016 par le tribunal correctionnel de Paris. Selon la défense de Bouteflika, le journal a fauté en se servant d’une photo du président pour illustrer un article intitulé « Panama Papers, l’argent caché des chefs d’État » et publié le 04 avril 2016. On y voit Bouteflika trôner aux côtés de quatre autres dirigeants. Et ça ça passe pas à Alger.

Les regrets exprimés par le directeur du journal, Jérôme Fenoglio, le 07 avril 2016 n’y ont rien fait, Bouteflika tient mordicus à ce que la justice aille jusqu’au bout et condamne le directeur du ‘”Monde” à un euro symbolique pour diffamation. Le président exige par ailleurs la publication du verdict à la « Une » du journal et une indemnisation de 10.000 euros, en réparation du préjudice moral subi par l’image du chef de l’Etat.

Presque une affaire d’Etat

« Il est directement imputé au requérant d’être détenteur de comptes personnels au Panama, au travers de sociétés écrans, qualifiés par le journal lui-même d’ »argent caché », c’est-à-dire nécessairement constitutifs de fraude fiscale », ont couché sur la plainte les deux avocats du président algérien.

L’affaire a tellement enflé qu’elle a failli provoquer une grave crise diplomatique entre les deux nations, sans parler du fait qu’elle a pourri la visite du Premier ministre français, Manuel Valls, à Alger les 09 et 10 avril 2016. Des médias algériens ont même révélé que ce dossier brûlant a fait capoter des contrats commerciaux déjà ficelés et qui n’attendaient qu’une signature, à l’instar de l’usine Peugeot.

par -

Le coordonnateur général du mouvement « Projet Tunisie », Mohsen Marzouk, a annoncé qu’il a retiré la plainte déposée contre le site « Intikada » dans le cadre de l’affaire « Panama Papers ».

Cité par Mosaïque fm, il a ajouté qu’il avait rencontré le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, Chawki Tbib, et lui a demandé d’enquêter sur l’affaire.

par -
Tahar Ben Hassine

Tahar Ben Hassine, le propriétaire de la chaîne Al Hiwar, a annoncé, sur sa page face book, qu’il a décidé de porter plainte, pour “diffamation et incitation au meurtre”, contre l’ancien chef du gouvernement et actuel dirigeant au sein d’Ennahdha, Ali Laârayedh.

L’ancien Chef du gouvernement, Ali Laarayedh, avait accusé, Tahar Ben Hassine, de faire partie du système de sécurité parallèle du fait qu’il entretient des liens avec les syndicats de sécurité.

Ben Hassine a souligné dans le statut posté sur sa page Facebook que le ministère de l’Intérieur est tenu pour responsable de ce qui pourrait lui arriver.

par -
Le colonel Lotfi Guelmami

Le colonel Lotfi Guelmami, limogé  par l’ancien ministre de l’intérieur Farhat Rajhi a annoncé à « Assabah Al Oussboui », qu’il va déposer une plainte à l’encontre de Sihem Ben Sedrine en tant que membre de l’Instance vérité et dignité.

Guelmami qui s’est dit surpris par la désignation de Sihem Ben Cedrine comme membre de l’Instance vérité et dignité , a indiqué au journal qu’elle a détruit plusieurs familles et ce, en coordination avec l’ancien ministre de l’intérieur, Farhat Rajhi.

par -
Le syndicat de la police républicaine a décidé de porter plainte contre le leader de Nidaa Tounes

Le syndicat de la police républicaine a décidé de porter plainte contre le leader de Nidaa Tounes, Béji Caïed Essebsi, la vice-présidente de l’ANC Meherzia Labidi, l’ancien porte-parole du Ministère de l’Intérieur, Khaled Tarrouche, et le chef de la section d’El Kram de la Ligue de la Protection de la Révolution(LPR) , Imed Dghij.

Walid Zarrouk, membre du syndicat de la police républicaine a précisé à Express FM, que cette plainte vient suite à des déclarations concernant les sécuritaires.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux