AccueilActualitésTunisia 2020 : Près de 2500 demandes agréées, dit le DG de...

Tunisia 2020 : Près de 2500 demandes agréées, dit le DG de la FIPA

« Près de 2500 demandes ont été acceptées dont 1200 participations étrangères, pour la conférence internationale sur l’investissement « TUNISIA 2020″ qui se tiendra du 29 au 30 novembre 2016, et ce jusqu’au mardi 22 novembre 2016, sur un total de 6000 préinscriptions, a indiqué à l’agence TAP, le directeur général de l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA), Khalil Laabidi.
Laabidi a rappelé que les organisateurs avait tablé sur une participation de 1200 personnes, aux travaux de la conférence  » TUNISIA 2020″, deuxième manifestation d’une telle envergure organisée dans le pays, après la révolution (17 décembre 2010-14 janviers 2011), dans l’objectif de promouvoir la Tunisie, en tant que site d’investissement compétitif au plan international.

- Publicité-

Une cérémonie d’ouverture officielle à vocation politique, sera organisée le premier jour de la conférence (29 novembre), avec une participation réservée uniquement, aux personnes ayant reçu une invitation spéciale.
Prendront part à cette cérémonie d’ouverture, de hautes personnalités politiques étrangères parmi lesquelles, des Emirs, de chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que des ministres, des secrétaires d’Etat et des hauts responsables d’institutions internationales (FMI, BM, UE).
Parmi ces personnalités, le responsable a cité, l’Emir du Qatar, les premiers ministres de l’Algérie, de la France et de la Serbie, des députés du Koweït, Bahreïn, Jordanie et de la Belgique, les ex-présidents de l’Allemagne, de la Malaisie, de la Suisse, le président de la Banque européenne d’investissement (BEI), le président du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), le vice- président de la Banque mondiale, le directeur général de l’organisation mondiale du commerce , le vice-président de Union Africaine (UA), les secrétaires généraux adjoints de l’ONU et de l’Union pour la Méditerranée (UpM) et le secrétaire général de l’OCDE…En outre, des allocutions enregistrées d’autres éminentes personnalités seront diffusées lors de la séance d’ouverture.

« Des déclarations en faveur de la Tunisie sont prévues lors de cette cérémonie d’ouverture…nous attendons de ces déclarations plus de soutien et de coopération, mais également, de meilleurs investissements et des moyens de financements de projets, qui soient un mélange entre les fonds d’investissement, les dons et les crédits ».
« Il est possible aussi, que des crédits supplémentaires soient accordés à la Tunisie par les bailleurs de fonds », faisant remarquer que « ces crédits devraient être octroyés à des conditions financières préférentielles, tenant compte de la capacité de remboursement de pays « , a-t-il poursuivi.

Le responsable a rappelé que jusqu’à présent, 140 projets seront présentés lors de cette conférence, dont 64 projets publics, 33 projets PPP et 43 projets privés, dans les domaines de l’infrastructure, l’énergie, le dessalement des eaux, l’agriculture, le tourisme, les TIC, la santé et les industries de haute technologie.
Laâbidi a indiqué que les cinq continents seront représentés à cette conférence, précisant que la France, le Canada et le Qatar sont les principaux pays partenaires à la Tunisie dans la préparation et l’organisation de la conférence  » TUNISIA 2020 « , en plus d’autres pays du golfe et de l’Europe. L’Asie, la Chine, le Japon, la Malaisie, la Corée du Sud et l’Australie seront également présents.

 » La Tunisie est de retour, principal message de TUNISIA 2020 « 

 » La Tunisie est de retour sur la scène économique et elle est ouverte à toutes les opportunités de coopération avec ses partenaires pour atteindre les taux de croissance les plus élevés, permettant de créer le plus grand nombre d’emplois « , a souligné le premier responsable de la FIPA.
 » Le plan de développement est un message très fort lancé par la Tunisie qui ouvre ses bras à l’investissement, dans une approche gagnant- gagnant… Le pays a mis en place les piliers économiques nécessaires (loi sur le PPP, loi de l’investissement, loi sur les énergies renouvelables et loi sur la concurrence et les prix) »

« La Tunisie attend de cet événement, le changement de l’image stéréotypée du pays acquise après la révolution, celle d’un pays instable aux plans social, politique et sécuritaire. Aujourd’hui, nous voulons montrer que cette phase a été dépassée, grâce à une transition démocratique que nous considérons et avec nous tout le monde, comme réussie… La Tunisie est aujourd’hui, passée à une transition économique, à une nouvelle vision de l’économie nationale, traduite dans le plan de développement 2016-2020″.
 » Il s’agit également, de présenter aux investisseurs, pays étrangers et bailleurs des fonds, les projets inscrits au plan de développement 2016-2020, et leur montrer comment l’infrastructure du pays sera améliorée au cours de la prochaine période, surtout que 70% projets d’infrastructure sont dédiés aux régions intérieures du pays ».

« S’agissant des obstacles à l’investissement qui sont liés notamment à la complexité des procédures administratives évoqués par les investisseurs, leur traitement se fera grâce aux dispositions de la loi sur l’investissement mais aussi, celles de la loi sur l’urgence économique, qui n’a pas encore été adoptée par l’ARP ».
« Nous présenterons également, les avantages qu’offre la Tunisie par rapport aux autres pays concurrents, notamment en terme de facteurs de production, soit une réduction des coûts de 20 à 30%, pour l’investisseur. De plus, le pays dispose de compétences tunisiennes diplômées d’universités reconnues et peut se prévaloir de son expérience dans les secteurs des TIC, agriculture, industries automobile et aéronautique, ainsi que dans l’industrie textile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,578SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles