AccueilActualitésAffaire des déchets italiens : Yamina zoghlami se dit étonnée que Le...

Affaire des déchets italiens : Yamina zoghlami se dit étonnée que Le ministère du commerce nie son implication

La députée du mouvement Ennahda, Yamina Zoghlami s’est dite étonnée, lundi, du fait que le ministre du Commerce et du Développement des exportations, Mohamed Bousaid nie toute implication de son département dans l’affaire des déchets importés d’Italie, alors que, selon elle, le directeur des échanges extérieurs au ministère a été auditionné auparavant autour de ce dossier.
S’exprimant, lors d’une séance plénière, Bousaid a souligné, dans sa réponse à une interrogation de Zoghlami sur cette affaire, que la société qui a importé ces déchets italiens n’est pas soumise aux procédures et à la réglementation du commerce extérieur.

- Publicité-

 » Elle est donc dispensée d’une autorisation d’importation émanant du ministère du Commerce « , a-t-il ajouté.

Il a, dans ce sens, nié tout lien du ministère avec cette affaire qui , selon lui, est du ressort du ministère de l’Environnement et de la Direction Générale de la Douane.
La réponse du ministre a suscité la stupeur de la députée Yamina Zoghlami qui a assuré que le parlement a déjà auditionné auparavant le directeur des échanges extérieurs au sujet de cette affaire.

 » Il est inconcevable qu’une société puisse bénéficier d’une autorisation d’importation sans passer par le ministère du Commerce « , a-t-elle estimé.
Elle a, par ailleurs, appelé le gouvernement à régler définitivement ce dossier, déclarant qu’il ne faut pas compter sur l’Italie pour reprendre ses déchets.
L’importation de ces déchets qui proviennent de la région du sud de l’Italie, a déclenché un scandale en Tunisie, provoquant le limogeage de l’ancien ministre des affaires locales et de l’environnement.
Ce dernier a été arrêté, en décembre dernier, avec nombre de cadres du ministère et de l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGED), sachant que la Justice n’a pas statué sur ce dossier.

Selon le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES), 212 conteneurs de déchets italiens demeurent toujours au port de Sousse outre les 70 conteneurs se trouvant au siège de la Société importatrice à Sousse, depuis leur entrée en Tunisie, durant l’été 2020.
Des députés italiens au parlement européen ont appelé, la semaine dernière, les autorités locales de la région Campanie à assumer leur responsabilité dans cette affaire et à reconnaître leur violation de la convention de Bâle relative au contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,723FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,478SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles