Angola : l’Etat vend presque toutes ses compagnies

Angola : l’Etat vend presque toutes ses compagnies

par -

L’Etat angolais a décidé de vendre à tour de bras. Pas moins de 86% entreprises publiques devraient être privatisées d’ici 2020, d’après l’agence de presse Macauhub, qui reprend Vera Daves de Sousa, secrétaire d’Etat aux Finances et au Trésor du gouvernement angolais.
A terme, 171 parmi les 195 sociétés publiques seront cédées à des investisseurs privés. 80 d’entre elles seront vendues d’ici la fin de cette année en cours; le reste, 91, sera mis sur le marché en 2020. L’opération sera bouclée avec la privatisation de 20 autres compagnies en 2021 et 4 en 2022…

Cette décision fait partie du Plan national de développement et de diversification de l’économie, impulsé par le gouvernement de Joao Lourenço. Ce dernier entend ainsi mettre un terme à un dirigisme étatique qui fige l’économie depuis l’indépendance, en 1975. Il est également question d’oxygéner une économie qui dépend trop des hydrocarbures (2ème producteur de pétrole en Afrique) et qui a payé un lourd tribut à la fonte des prix du brut dans le monde.

Des fleurons de l’économie angolaise sont concernés par cette vague de privatisations : la compagnie pétrolière nationale Sonangol, la compagnie diamantaire Endiama et la compagnie aérienne TAAG de même que les banques BCI, BAI, BCGA et Banco Económico.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire