AccueilLa UNEAnnulation des bons d’essence pour les voitures administratives: Le ministère des Domaines...

Annulation des bons d’essence pour les voitures administratives: Le ministère des Domaines de l’Etat s’explique

Des  pages de réseaux sociaux ont diffusé, ce vendredi 5 août 2022, des informations  selon lesquelles les bons d’essence des voitures administratives ont été annulés et que ces véhicules ont été sommés de regagner illico presto les sièges des gouvernorats de la République.

Ce n’est pas le première qu’il est question en Tunisie des voitures administratives que d’aucuns regardent comme une « hémorragie » de dépenses publiques, qu’il importe   de régler d’une façon radicale et permanente, en y mettant la rigueur indispensable  en totale conformité avec l’intérêt supérieur du pays et les exigences du service public.

Dans une précédente déclaration à « African Manager », le président de la l’Association tunisienne de lutte contre la corruption, Brahim Missaoui, a affirmé que les dépenses de l’État  au titre des voitures administratives s’élèvent à 760 millions de dinars annuellement, ces voitures consommant 300 millions litres d’essence par an, soit une moyenne de 833 mille litres par jour, ce qui signifie qu’environ 540 millions de dinars sont alloués pour payer le coût de l’essence pour ces véhicules.

Ila estimé que ces dépenses  sont synonyme de  gaspillage de l’argent public, appelant à la nécessité d’appliquer strictement la loi pour freiner les abus qui prolifèrent  dès lors qu’il s’agit d’utiliser , le plus souvent à mauvais « escient , les voiture de l’Administration.

Encore de beaux jours devant les voitures administratives !

En réponse à ce qui a été aujourd’hui  propagé  concernant l’annulation des bons d’essence s, un responsable au ministère des Domaines de l’État et des Affaires  foncières a affirmé à la « Radio nationale » que cette nouvelle est dénuée de tout fondement, soulignant qu’aucun texte légal ou réglementaire qui annule ou révise les textes légaux et réglementaires liés à la gestion et au fonctionnement de la flotte administrative n’a été promulgué ou publié.

Il a, également, ajouté que dans le cadre de l’utilisation diligente des voitures administratives et de la limitation des abus auxquels elle donne lieu, le Décret gouvernemental é n° 2017-647 du 26 mai 2017 a habilité  des  équipes paritaires à surveiller les voitures administratives, en plus d’établir des procès-verbaux infligeant des amendes aux utilisateurs de voitures administratives qui contreviendraient à la réglementation régissant l’utilisation de ces véhicules.

Il a, aussi, souligné que le ministère des Domaines de l’État et des Affaires foncières a récemment révisé le Décret gouvernemental n° 469 de 2021 du 14 juin 2021, en requalifiant les infractions à l’utilisation des voitures administratives, ce qui a entraîné une augmentation du montant de l’amende infligée aux contrevenants de 20 dinars à 60 dinars.

Le responsable n’a pas manqué de souligner le rôle du ministère qui, dans le cadre de la lutte contre l’utilisation abusive des voitures administratives et en coordination avec les services concernés du ministère de l’Intérieur, il mène des campagnes continues pour surveiller l’utilisation des voitures administratives sur les différentes routes dans tous les gouvernorats de la Tunisie, principalement lors des heures de pointe, les jours fériés et le repos hebdomadaire.

En fait, le nombre de patrouilles effectuées en 2021 ayant dépassé les 750   avec  de 23 000 voitures administratives et 650 procès-verbaux  dressés pour des infractions administratives ou financières.

Cependant, malgré l’adoption de plusieurs mesures de contrôle pour freiner le mauvais usage des voitures administratives, ce dossier fait toujours l’objet de nombreuses critiques pour l’utilisation abusive de ces moyens, et certains estiment que le nombre considérable de voitures  de fonction représente un gaspillage d’argent public à un moment où la Tunisie fait face à une situation économique difficile.

Selon les données officielles, le nombre de transports publics de toutes sortes (bus, tracteurs, camions, voitures, etc.) est estimé à 83 840 moyens de transport, dont les voitures de fonction privées représentent 48 000 unités, soit 57 %.

- Publicité-

2 Commentaires

  1. Encore un expert qui nous jette des chiffres en vrac à la figure et des millions de dinars à la va comme j’te pousse les « tonnes  » de carburant cités par le Sieur Missaoui servent aussi à faire tourner les bus du transport public,trains,ambulances,voitures de patrouilles policières et militaires,engins de l’équipement et ceux de l’agriculture ainsi que ceux des baladias et des wilayas car tout ce beau matériel est classé dans la base de données de l’État sous le titre « voitures administratives » et je ne sait pas si le Sieur Missaoui dans son infinie clairvoyance et sa lutte Héroïque ne nous suggérerait pas de faire tourner les ambulances à l’huile de friture récupérée et les bus à la Claire eau de Roche

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -