30 C
Tunisie
mardi 29 septembre 2020
Accueil La UNE Cafouillage à Carthage

Cafouillage à Carthage

Cafouillage sur les deux rives de Carthage, Dar Dhiafa et le Palais. Le locataire du premier a réagi à fleur de peau à un statut fb d’un à peine proposé au poste de ministre de la Culture. Zidi sera le « ministre » le plus vite démis de tous les temps.
Peut-être que le nouveau chef de gouvernement en devenir tentait-il ainsi de rattraper le coup d’une erreur de personne. Pris de vitesse par la dimension donnée par les médias locaux et étrangers à la nomination d’un malvoyant déjà appelé le Taha Hassine tunisien, Mechichi le renvoie par un post fb. Devait-il pour cela avoir l’aval du chef de l’Etat sur l’autre rive du même Carthage ? Devait-il consulter son chef avant de décider ce renvoi alors que la Constitution ne le lui impose pas, sauf pour les 2 portefeuilles de la défense et des affaires étrangères ? Peut-être.

  • Le début du cafouillage

Peut-être aussi, comme des médias en ont fait des gorges chaudes, que Zidi avait été « imposé » par Kais Saïed et que Hichem Mechichi n’était pas d’accord, ce qui expliquerait le retard de plus d’une heure et demie ayant entaché l’annonce de la composition du nouveau gouvernement. Ce qui semble certain, c’est qu’il a eu des mésententes Saïed-Mechichi sur plusieurs noms de la liste du gouvernement proposé au vote. Walid Zidi ne serait pas le seul ministre objet de tiraillement entre Carthage et Dar Dhiafa. Il y aurait aussi le poste de ministre de l’Equipement. Mechichi a proposé Kamel Eddoukh, en a annoncé publiquement le nom devant les journalistes et l’a invité à la 1ère réunion du cabinet proposé à Dar Dhiafa. Le chef de l’Etat a, au contraire, proposé Kamel Om-Ezzine. Et c’est ce dernier nom qui a été couché sur la liste envoyée à l’ARP. Entre le dit et l’écrit, l‘ARP refuserait le nom d’Eddoukh et ne reconnaitrait qu’Om Ezzine. Le cafouillage est total !
Et ce n’est pas fini. C’est ainsi que le locataire du palais présidentiel, intentionnellement ou autrement, finit par prendre part au cafouillage, en recevant le ministre proposé et débouté, pour lui signifier officiellement l’appui présidentiel à sa candidature au poste de ministre de la Culture, l’assurant de sa totale confiance et lui signifiant qu’il est digne de cette responsabilité.
On ne comprend plus rien. Walid Zidi restera sur la liste du gouvernement de Mechichi ou non ? Il a été définitivement remercié et sera remplacé ou non ? Ce qui est certain, c’est que le chef de l’Etat a montré un irrespect total envers le chef de gouvernement qu’il venait de nommer et s’est permis d’empiéter sur ses prérogatives.
La présidence de la République fait comme s’il n’y avait jamais eu de communiqué de la part du chef du gouvernement en devenir. Et ce dernier fait aussi comme si le chef de l’Etat n’a jamais reçu Walid Zidi. Le tout donne la nette impression qu’il s’agit, au moins d’un cafouillage, sinon même d’une mésentente entre Mechichi et Saïed et d’une guerre froide autour de la liste du gouvernement.

  • Qu’étaient venus faire, le même jour, Ghannouchi et Fakhfakh ?

Et comme si tout cela ne suffisait pas, voici que le chef de l’Etat reçoit, le même jour, le chef du gouvernement démissionnaire Elyes Fakhfakh. Il ne parle pas avec lui de ses enfantillages sous forme de renvois de tous genres dont le dernier était celui de Chawki Tabib, président de l’organisme chargé de la lutte contre la corruption, qui ressemblait à s’y méprendre à un acte de vengeance, Fakhfakh ayant été accusé clairement de conflit d’intérêts par Chawki Tabib.
Au contraire, c’est plutôt de « la nécessité de concrétiser la stabilité politique, de manière à garantir la réalisation des aspirations légitimes de la population ». C’était comme s’il ne restait pas dans la vie d’Elyes Fakhfakh que quelques jours au poste de chef de gouvernement. Que cherchait donc à dire Kais Saïed à Hichem Mechichi par cet entretien avec le démissionnaire Fakhfakh ? Serait-ce de lui dire que « si ça ne te plaît pas , je remettrai le pied de ton prédécesseur à l’étrier du pouvoir » ?
Et tout cela donne encore la plus mauvaise des images de la cohésion des deux têtes de l’Exécutif en Tunisie. Cela aurait aussi tendance à confirmer que rien ne va plus entre Saïed et Mechichi, avant même que le gouvernement de ce dernier ne se voie accorder la confiance.
On pourrait même aller plus loin dans ce genre d’analyse pour rappeler que, le même jeudi 27 août 2020, le chef de l’Etat recevait le président d’Ennahdha qui n’a pas arrêté de dire que le projet de gouvernement ne lui plaisait pas.
Et, bizarrement, Saïed évoque un « parcours de formation du gouvernement qui, débuté depuis le 15 novembre dernier, ne parvient pas à réaliser la stabilité rêvée ». Cette date fait référence à l’époque où Habib Jemli était chargé de composer un gouvernement. Le chef de l’Etat se serait-il trompé de date, ou est-ce une erreur du communiqué ?
Dans sa déclaration, Ghannouchi dit avoir parlé avec le chef de l’Etat de « l’erreur humaine » relevée dans la liste du gouvernement proposée et soumise à l’ARP, et de discuter de « certaines situations constitutionnelles ». Que chercherait, peut-être, à faire le chef de l’Etat avec le président de l’ARP qui s’apprête à voter, ou non, la confiance au gouvernement de Mechichi qui a commis « l’erreur humaine » ? Tout cela a-t-il un lien avec l’audience accordée le même jour par Saïed à Elyes Fakhfakh.

  • Mechichi sera-t-il le nouveau Jemli ?

Bien avant Fakhfakh, il y avait eu Youssef Chahed qui a résisté à la tentative de gouvernement de Habib Jemli, et resté presque deux ans à la Kasbah. Le tout pendant le mandat de Kais Saïed !
Mechichi, comme on le voit, en sérieuse bisbille avec Saïed, connaitrait-il le même sort que Jemli, ou passerait-il l’examen de l’ARP, avec finalement l’appui d’Ennahdha qui récupèrerait ainsi Mechichi, juste pour emmerder Saïed avec lequel Rached Ghannouchi est, lui aussi en bisbille ? Et pour finir, on ne sait pas s’il fallait titrer « تبلبيز », ou « تكمبيص »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,653FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,307SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles