AccueilLa UNECuir & chaussure: 34 mille salariés menacés de chômage!

Cuir & chaussure: 34 mille salariés menacés de chômage!

Manifestement, le secteur du cuir et de la chaussure a enregistré des pertes financières colossales et ce depuis la propagation de la pandémie du Covid 19 en Tunisie.

- Publicité-

Cette pandémie a entraîné une baisse des exportations de ce secteur de 30% et accentué en les aggravant les difficultés qui entravent son développement, tels que le marché parallèle,  la contrebande et les problèmes logistiques au port de Radès.

Des statistiques officielles ont relevé qu’une augmentation du taux d’endettement de 80% des artisans et des petites et moyennes entreprises actives dans le secteur, a été enregistrée.

Ces entreprises trouvent du mal à verser les salaires de leurs employés et à honorer leurs engagements envers leurs fournisseurs, et ce, à cause d’un manque de liquidités.

A un point tel que plus de 34 mille personnes opérant dans le secteur du cuir et chaussures sont menacées de chômage. Les professionnels sont, en tout cas, soucieux de préserver les postes d’emploi et de poursuivre leur activité en attendant l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays!

Le secteur victime d’une stratégie obsolète

Dans une interview accordée à Africanmanager ar, le directeur général des industries manufacturières, Fethi Sahlaoui a assuré que le secteur de cuir et de la chaussures a été victime d’une ancienne et vieille stratégie, précisant dans ce contexte que l’Etat avait traité tous les secteurs de la même manière et sans prendre en considération la spécificité de chaque secteur concerné.

Il a, encore,  expliqué que le reste des secteurs nécessite des développements technologiques et  l’entrée de nouvelles marques mondiales sur le marché local, à l’instar de l’adoption de la méthode Top-down, affirmant que l’Etat tunisien mise sur le développement de son tissu industriel.

Sur un autre volet, le responsable a évoqué la réalisation d’une étude stratégique de ce secteur par le biais du centre technique du cuir et de la chaussure et qu’il a été décidé de développer tout un plan d’action sous la forme d’une charte de (partenariat entre les secteurs public et privé), en attendant l’approbation des professionnels du métier.

A vrai dire,  les représentants des chambres nationales du cuir et de la chaussure ont, à plusieurs  reprises, revendiqué  l’intervention urgente du gouvernement et la nécessité d’apporter le soutien financier aux artisans sinistrés. Et ce, suite à la crise du coronavirus.

Les problèmes du secteur en question remontent à 2011 et ont subi des pertes successives.  Pour rappel, le nombre d’artisans est passé de 6000 employant 17.000 personnes en 2010, à 2500 artisans en 2017 employant 5000 personnes.

En 2017, la Tunisie ne compte plus que 250 usines de cuir et chaussure, alors que leur nombre avoisinait les 460 il y a une décennie (…).

1 COMMENTAIRE

  1. le secteur cuir est chaussures comme le secteur textiles /habillement ont subi une crise depuis 2011 par l’importation légale et illégale des chaussures des pays asiatiques et de la Turquie et par l’inadaptation du secteur aux nouvelles orientations de l’ OMC et par le marché parallèle qui est devenu florissant depuis 2011

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,439SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles