AccueilPresse localeDilou : Nous ne voulons pas être dédommagés ! (Vidéo)

Dilou : Nous ne voulons pas être dédommagés ! (Vidéo)

Le député d’Ennahdha Samir Dilou, qui avait jugé insignifiante la cagnotte du Fonds de la dignité pour indemniser les victimes des années de plomb, a, semble-t-il, infléchi sa position sur cette affaire qui fait polémique. Il a affirmé ce jeudi 20 décembre 2018, sur Shems FM, que les exigences de réparation de son mouvement sont plutôt d’ordre moral et que même les revendications dites matérielles n’étaient pas nécessairement financières. Il a affirmé qu’aucun dirigeant de son parti n’avait réclamé ni obtenu de dédommagements pour les préjudices subis du temps de Ben Ali. Le problème c’est que la ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Saida Ounissi, une nahdhaouie, aurait introduit une demande auprès de l’IVD pour obtenir réparation. La question est de savoir si la ministre réclame des sous…

- Publicité-

Par ailleurs Dilou a démenti les affirmations de Mongi Harbaoui, député de Nidaa Tounes, selon lesquelles le Fonds de la Dignité était doté de 22 Millions de dinars et que les nahdhaouis étaient les premiers bénéficiaires de ce dispositif. «Nous avons demandé au ministre des Finances de ne rien verser dans ce Fonds (…). Quand des millions de dinars sont donnés aux établissements hôteliers, ces personnes ne protestent pas. C’est une politique de deux poids, deux mesures !», dit le député.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,578SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles