AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelER: Siemens Advanta associé au marché du réseau intelligent en Tunisie

ER: Siemens Advanta associé au marché du réseau intelligent en Tunisie

Le gouvernement  tunisien  a attribué  à un consortium de partenaires externes  un marché  majeur de transformation de l’énergie renouvelable. Siemens est l’un des principaux partenaires du programme, sa filiale Siemens Advanta étant chargée du volet conseil en transformation.

La Société tunisienne d’électricité et de gaz (STEG) est responsable du transport et de la distribution de l’électricité et du gaz naturel aux quatre coins du pays.

Dans le cadre des plans du pays visant à développer les énergies renouvelables (environ 6 % de la production nationale d’énergie est assurée par des sources renouvelables), une importante feuille de route a récemment été lancée par le ministère de l’Industrie, des mines et de l’énergie afin de moderniser l’infrastructure électrique et d’encourager la production et la consommation d’énergies renouvelables.

L’une des principales initiatives est le projet « Smart Grid », qui vise à mieux intégrer les énergies renouvelables dans le réseau électrique. Parmi les principaux éléments de cette modernisation figurent l’amélioration des infrastructures, le déploiement de réseaux intelligents qui permettent d’équilibrer l’offre et la demande d’électricité, et l’amélioration des flux de paiements financiers grâce à un système de facturation moderne.

Les réseaux intelligents sont des réseaux électriques qui utilisent la technologie informatique pour ajuster le flux d’électricité entre les fournisseurs et les consommateurs. En collectant des informations sur l’état du réseau, les réseaux intelligents contribuent à un meilleur équilibre entre production, distribution et consommation. Ils  permettent également de surveiller la qualité des actifs, ce qui améliore les opérations de maintenance et de réparation.

Le programme est structuré en deux phases. La première phase (2022-2025) verra le déploiement d’un réseau de réseaux intelligents dans une région pilote composée de trois zones : Sfax ville et Kerkennah, Sousse ville et Sidi Bouzid, Le Kram et Béja.

La deuxième phase (2026-2030) permettra ensuite de déployer le réseau dans les zones les plus peuplées de la Tunisie, y compris la capitale, Tunis.

Neila Nouira Gongi, ministre de l’Industrie, des mines et de l’énergie, a déclaré que ce projet est l’un des plus stratégiques dans le paysage énergétique du pays. « Ce projet, qui s’inscrit dans l’ambition de transition énergétique de la Tunisie, favorisera une meilleure intégration des énergies renouvelables dans le système de production d’électricité, renforcera la productivité du réseau électrique et aidera la STEG à réduire ses dettes. »

À l’issue d’un appel d’offres, les autorités tunisiennes ont sélectionné le consortium franco-allemand composé de Siemens, Efluid et Sagemcom pour livrer la première phase du projet. Le contrat est doté d’un budget de 113 millions d’euros, bien que le consortium ait affirmé dans sa proposition gagnante qu’il pouvait réaliser les travaux pour un montant inférieur (environ 80 millions d’euros).

Siemens Advanta, l’entreprise de conseil en gestion de Siemens, dirigera les travaux plus stratégiques et de conception de Siemens, y compris des sujets tels que le développement d’une analyse de rentabilité, la conception de cas d’utilisation, la définition du schéma de processus, le prototypage et l’alignement entreprise-technologie. L’entreprise jouera également un rôle dans la phase de mise en œuvre à travers la gestion des projets et des changements.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -