AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelFériani ment encore et accuse la presse

Fériani ment encore et accuse la presse

«En marge d’un séminaire sur le thème du « coût de l’énergie pour les entreprises », organisé mardi 5 mars 2019 par l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) en coopération avec la Fondation Konrad Adenauer, le ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes entreprises, Slim Fériani, a déclaré selon la presse tunisienne (…) que le gouvernement n’envisageait pas de hausse du prix des carburants». C’est aussi ce que le site «econewsmed» avait entendu et rapporté comme Africanmanager le même jour.

Intervenant ce mardi 2 avril 2019, sur les antennes d’une radio privée, le ministre des PME Slim Fériani a démenti avoir déclaré, le 5 mars 2019, que les prix des carburants n’augmenteront pas. Africanmanager l’avait alors rapporté. Il parait pourtant et bizarrement que toute la presse locale, Huffigtonpost et Tap compris et qui a été reprise par différents autres médias comme Jawhra FM, aurait entendu le ministre ne pas dire qu’il n’y aura pas de nouvelle augmentation de prix des hydrocarbures. Entre le 5 mars et la date de l’annonce, par son ministère, de la nouvelle augmentation, le ministère n’a pas démenti de manière officielle tous les organes de presse qui l’ont cité.

Pourquoi s’était-il tu jusqu’à ce jour ? La même information avait pourtant aussi été rapportée dans un document de l’ambassade de France à Tunis, intitulée «Brèves économiques de Tunisie et de Libye». Slim Fériani accuserait-il aussi les services de l’ambassade de France de lui faire dire ce qu’il n’aurait jamais dit ?

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -