21 C
Tunisie
lundi 28 septembre 2020
Accueil Actualités INLUCC: Correspondance à Jemli sur des suspicions de corruption concernant certains membres

INLUCC: Correspondance à Jemli sur des suspicions de corruption concernant certains membres

L’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) a adressé, jeudi, une correspondance au chef du gouvernement désigné, Habib Jemli, comportant une liste nominative de certains ministres et secrétaires d’Etat faisant partie de la composition du gouvernement proposé sur qui pèsent des suspicions de corruption.

Leurs dossiers sont déposés auprès de l’instance et sont en phase d’enquête, selon Wael Lounifi, chargé de communication à l’INLUCC.

Dans une déclaration, jeudi, à l’agence TAP, Lounifi a indiqué que l’instance s’attendait à ce que le chef du gouvernement réclame des dossiers concernant tous les membres du gouvernement, « ce qui n’a pas été fait ».

L’Instance a, par conséquent, adressé une correspondance à ce sujet, a-t-il indiqué, précisant que cette procédure est adoptée avec tous les gouvernements, notamment celui de Habib Essid et de Youssef Chahed.

Notons que le candidat pressenti au ministère des Finances, Abderrahmane Khochtali, a été auditionné, mercredi, au Pôle judiciaire économique et financier. Il est laissé en liberté, selon un post de Ghazi Chaouachi, président du bloc démocratique, publié sur sa page facebook.

Habib Jemli avait affirmé qu’il « n’hésitera pas à effectuer les modifications nécessaires une fois le vote de confiance est accordé au gouvernement proposé, à condition que l’absence des critères requis (compétence, indépendance et intégrité) est prouvé ».

Selon Jemli, l’enquête a révélé que les accusations portées contre certains noms proposés se sont avérées infondées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,647FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,307SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles