Internet : L’Angola devient en 2 ans le 3e ténor du continent

Internet : L’Angola devient en 2 ans le 3e ténor du continent

par -

En seulement deux ans, Angonix – un point d’interconnexion Internet (IXP) basé à Luanda – a connu une croissance exponentielle pour devenir le troisième plus grand IXP en Afrique. Avec un pic de trafic à 10,8 Go/s (tel qu’enregistré en juillet 2017), Angonix est devenu une force compétitive en Angola et dans la région sub-saharienne.

Géré par Angola Cables, Angonix permet aux réseaux mondiaux et locaux, tels que les fournisseurs de service Internet (ISP) et les réseaux de diffusion du contenu (CDN), de s’interconnecter directement pour échanger le trafic Internet. Angonix compte actuellement 17 membres, y compris des institutions financières leaders, des sociétés de câble et de satellite, des ISP, des opérateurs de téléphonie mobile et divers fournisseurs de services de communication opérant sur le continent. Un infographique interactif à propos d’Angonix est disponible ici (http://APO.af/MJkW1S).

Darwin Costa, gestionnaire de projet chez Angonix, explique ce qui rend IXP unique. « Nous fournissons un point d’accès physique par lequel les principaux réseaux peuvent se connecter et échanger le trafic avec leur propres Numéros de système autonome. En tant qu’IXP neutre, Angonix permet au contenu d’être localisé à des coûts de livraison par octet fortement réduits et offre une meilleure efficacité de routage. Ses offres commerciales incluent des ports d’appairage Ethernet d’1 Go et d’Ethernet 10 Go, avec des vitesses de 1 000 Mbps et 10 000 Mbps respectivement. »

Fier de l’impact de l’organisation sur l’amélioration de l’accès Internet en Afrique, Costa ajoute : « Avec une suite d’atouts stratégiques de communication sur le continent, Angonix est connecté à des multiples porteurs et systèmes qui permettent les réseaux des Amériques et de l’Europe à la troisième plus grande plateforme en Afrique. Les services d’appairage à distance seront bientôt lancés par lesquels Angonix sera disponible sur d’autres marchés. »

Il a ajouté que la croissance d’Angonix a dépassé même les prévisions les plus optimistes. « Notre croissance est une indication que le continent est fin prêt pour la croissance digitale. »

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire