Tags Posts tagged with "internet"

internet

par -

Suite au partenariat du centre de données de MainOne, MDXi, avec l’Internet Exchange Point of Nigeria (IXPN) en vue d’améliorer la circulation du transit national au Nigeria, la compagnie a récemment annoncé un nouveau service destiné aux opérateurs, aux entreprises et aux FAI, baptisé Open-Connect. Open-Connect est un service qui facilite et améliore l’interconnexion, la collaboration et l’appairage au sein du centre de données MDXi Lekki et l’interconnexion Internet. Le produit permettra la création d’un environnement dans lequel les clients colocalisés pourront se connecter à plusieurs réseaux, nuages et fournisseurs de contenu tout en réduisant considérablement le coût des liaisons à divers fournisseurs ; il offre en outre des prix compétitifs dans un environnement à libre accès sans opérateur.

Open-Connect compte offrir le meilleur service d’interconnexion au Nigeria, en permettant aux clients de contourner le réseau Internet public pour se connecter directement aux partenaires, clouds et fournisseurs de SaaS via des connexions directes sécurisées, fiables et flexibles. Grâce à ses liaisons d’échange Internet à Lagos, à Amsterdam, à Londres et au Ghana, et à plus de 50 points de présence répartis dans toute l’Afrique de l’Ouest, MainOne permet aux opérateurs, FAI, fournisseurs de contenu et entreprises de toutes tailles d’augmenter rapidement et facilement l’empreinte de leur réseau sans avoir à investir lourdement dans une infrastructure supplémentaire.

« La croissance du trafic est un indicateur utile de la santé de l’écosystème d’Internet et permet de mesurer le développement de l’économie numérique. Ce nouveau service d’interconnexion pour les clients utilisant notre centre de données améliorera considérablement la croissance du trafic et la localisation au Nigeria, en procurant une latence réduite, une amélioration de la vitesse et une meilleure qualité des services aux utilisateurs finaux. Cette solution permettra à davantage d’opérateurs de profiter des connexions de l’IXPN au sein du centre de données connecté de MainOne et améliorera le trafic Internet provenant de et destiné à n’importe quel réseau situé au Nigeria pour rester dans le pays », explique Funke Opeke, PDG de MainOne.

Le service Open-Connect de MainOne profite du récent partenariat de la société avec l’Internet Exchange Point of Nigeria, qui prévoit l’interconnexion avec un réseau IPV4/V6, soutenu par diverses liaisons entre Lagos et le Nigeria. Le centre de données MDXi, principal fournisseur neutre de centralisation des données d’Afrique de l’Ouest, est directement relié au câble sous-marin de MainOne, d’une capacité de 1,92 TBPS. Le centre de données de MainOne, qui accueille le plus important centre d’interconnexion Internet (IXPN) d’Afrique de l’Ouest, est le seul centre de niveau III africain qui bénéficie des certifications PCI DSS, ISO 27001 et ISO 9001.

par -

L’Internet Society et la Commission de l’Union africaine ont révélé un nouvel ensemble de consignes pour la sécurité de l’infrastructure Internet en Afrique, dans le cadre du Sommet africain de l’Internet, qui se déroule du 30 mai au 2 juin à Nairobi. Ces consignes sont destinées à aider l’Afrique à créer une infrastructure Internet plus sécurisée et à modifier la façon dont les États membres de l’Union africaine abordent la cybersécurité.

Ces consignes (les premières de ce genre en Afrique) ont été élaborées par un groupe mixte d’experts en sécurité d’infrastructure Internet en Afrique et dans le monde entier, et constituent une première étape dans la construction d’un Internet plus sûr en Afrique. Elles aideront les États membres de l’UA à renforcer la sécurité de leur infrastructure Internet locale, au moyen d’actions aux niveaux régional, national, FAI/opérateur et organisationnel.

L’environnement de la cybersécurité en Afrique est confronté à une combinaison unique de défis, et notamment à un manque de connaissance des risques qu’implique l’utilisation de la technologie. Le Kenya est le 69e pays le plus vulnérable (sur 127), selon l’indice de menace mondial de Deloitte de 2015. Parmi les raisons principales qui lui valent ce titre : de faibles connaissances, un sous-investissement, une pénurie de personnel qualifié et une surcharge de données [1]. Deloitte estime en outre que le Kenya a perdu 171 millions de dollars en cybercriminalité en 2016.

« L’Afrique a franchi d’importantes étapes dans le développement de son infrastructure Internet au cours de l’année passée. Cependant, Internet ne fournira les bénéfices espérés que si nous pouvons lui faire confiance. De récentes expériences nous ont montré que l’Afrique n’est pas à l’abri de cyberattaques et d’autres menaces en matière de sécurité. Ces directives, développées en collaboration avec la Commission de l’Union africaine, aideront les pays africains à mettre en œuvre des mesures nécessaires pour renforcer la sécurité de leur infrastructure Internet », a expliqué Dawit Bekele, directeur du bureau régional pour l’Afrique de l’Internet Society.

Ce document paraît à un moment où le monde ressent un besoin réel et urgent de construire et de renforcer des structures visant à combattre une cybermenace toujours plus présente envers l’économie numérique mondiale. Les gouvernements, les entreprises, les opérateurs de réseau, les universités et les organisations de tous les États membres de l’Union africaine sont encouragés à appliquer les consignes de sécurité pour l’infrastructure Internet.

« Il s’agit d’une autre importante réussite qui arrive au moment opportun, au vu des nouveaux défis en matière de sécurité qui touchent le cyberespace », a déclaré Moctar Yeday, responsable du département de la société de l’information de l’Union africaine. « La Commission de l’Union africaine poursuivra son partenariat avec l’Internet Society sur un deuxième ensemble de directives destinées à la protection des données personnelles en Afrique », a-t-il ajouté.

Selon les Faits et chiffres sur les TIC pour 2016 de l’IUT, on estime que 25,1 % des Africains sont désormais connectés, et malgré des taux d’accès à Internet plus faibles par rapport à d’autres régions du monde, on observe une croissance soutenue à deux chiffres de pénétration d’Internet sur les 10 dernières années. Ce phénomène est dû en grande partie à la croissance de l’Internet mobile, à la mise sur le marché de smartphones plus abordables et à une population africaine plus jeune et qui maîtrise mieux la technologie. Cependant, afin de continuer d’améliorer l’accès et de connecter ceux qui ne le sont pas, les individus doivent avoir confiance en Internet.

Symantec, l’un des leaders de la cybersécurité à échelle mondiale, a détecté 24 millions d’incidents liés à des logiciels malveillants visant l’Afrique en 2016. D’autres incidents de la sorte n’ayant probablement pas été détectés, leur nombre réel pourrait être bien plus élevé. Selon un rapport de Symantec datant de 2013, le cybercrime augmentait à un taux plus élevé en Afrique que dans n’importe quelle autre région [2].

La pénétration d’Internet augmentant en Afrique et de plus en plus d’activités commerciales se faisant en ligne, la mise en œuvre de mesures de sécurité contre les incidents liés aux logiciels malveillants pour protéger Internet est de plus en plus importante.

Offrant des actions spécialement conçues pour l’environnement de la cybersécurité en Afrique et des solutions pour un monde en ligne en perpétuel changement, les recommandations du document présenté aujourd’hui peuvent jouer un rôle majeur pour aider l’Afrique à gérer le type d’attaques Internet qui ont récemment paralysé des services publics et gouvernementaux essentiels.

Une copie des Consignes de sécurité applicables à l’infrastructure Internet en Afrique est disponible à l’adresse suivante : www.InternetSociety.org/doc/aiisg.

par -

Le secrétaire d’Etat à l’Economie numérique, Habib Dabbabi, a annoncé, jeudi, qu’un arsenal de lois est en cours d’élaboration, dans l’objectif de préserver les données personnelles des usagers d’Internet, les protéger contre les piratages et les cybers crimes et garantir un usage utile des espaces électroniques.
Dabbabi, qui s’exprimait à l’occasion de la rencontre “Hexa day Tunisia 2017 “, sur la sécurité des systèmes informatiques et la confiance numérique, a aussi déclaré que le nouveau Code numérique sera présenté à l’ARP pour adoption, à la fin de cette année.
D’après le secrétaire d’Etat, 90% des attaques terroristes perpétrées depuis les années 90 sont planifiées électroniquement, d’où la nécessité de maitriser l’espace numérique pour lutter contre le fléau du terrorisme, relevant que les travaux de raccordement au réseau Internet de 94 communes frontalières, communément appelées “zones blanches”, démarreront en juin prochain.
Le président de l’Association HEXATRUST, Jean-Noël De Galzain, est revenu, lui, sur le taux d’abonnement au réseau Internet en Afrique.
“La moyenne d’abonnement à Internet dans le Continent africain ne dépasse pas les 20% de l’ensemble des habitants contre 70% en Europe”, a-t-il dit, estimant que le défi réel consiste en la protection des données personnelles des utilisateurs d’internet et la prévention des risques cybernétiques.
De Galzain a aussi mis l’accent sur la nécessité d’instaurer des lois qui aident à relever ce défi et à fournir le soutien nécessaire aux petites et moyennes entreprises pour qu’elles puissent assurer leurs transactions électroniques.

par -

Selon une enquête sur l’internet et les réseaux sociaux en Algérie effectuée durant le mois de février 2017 par la société spécialisée IMMAR Research & Consultancy et citée par Radioalgérie, plus de 13 millions d’Algériens surfent chaque jour sur internet.

Au total, 13,10 millions d’Algériens âgés de 15 ans et plus surfent chaque jour sur internet, soit 46% de cette frange de la population, et environ 10,82 millions d’Algériens de cette catégorie d’âge fréquentent quotidiennement les réseaux sociaux, soit 38% de la population, a précisé la même source.

A noter que l’enquête a été réalisée entre le 2 février et le 1er mars sur un échantillon de 3.000 individus représentant une population de plus de 28,44 millions d’hommes et de femmes âgés de 15 ans et plus, résidant dans les milieux urbain et rural et répartis sur tout le territoire national.

par -

TOPNET vient d’annoncer la concrétisation de son partenariat avec le prestigieux festival « Jazz à Carthage » dans sa 12ème édition, qui se déroulera du 31 Mars au 09 avril 2017, indique un communiqué.
A cette occasion, Topnet offrira à ses clients une fenêtre ouverte sur ce festival qui, au fil des éditions, a acquisses lettres de noblesses aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.
Outre le fait de pouvoir consulter le programme complet, les clients de Topnet auront la possibilité de découvrir les moments forts du festival en accédant à ses coulisses via des extraits des prestations des artistes qui se produiront sur la scène de Jazz à Carthage ainsi que des photos et des reportages vidéo qui seront disponibles sur l’ensemble des supports digitaux de Topnet, notamment le portail www.topnet.tn.
Le programme de cette 12ème édition de « Jazz à Carthage », riche et éclectique comme à l’accoutumée, promet de faire le bonheur des mélomanes aguerris : une pléiade d’artistes talentueux à l’instar de Liam Bailey, Tom Odell, Ben l’oncle Soul, Moragne Ji, Aaron, ou encore Pink Martini, Jay Jay Johanson, Cocoo, Sabry Mosbah et Hindi Zahra y prendront part pour offrir au public un voyage musical haut en couleurs et riche en émotions.
A travers ce partenariat, TOPNET se dit fière de soutenir l’un des évènements culturels majeurs du pays. Un partenariat qui dénote de son engagement à promouvoir la Tunisie en tant que destination touristique et culturelle.

par -

Au cours du mois de novembre 2016, le parc de la Data Fixe a enregistré une croissance de 0,8%, soit une augmentation de 4,1 mille abonnements. Cela revient à l’augmentation du nombre d’abonnements résidentiels de 5,8 mille, en contrepartie d’une diminution de celui des professionnels de 1,7 mille. Quant à la Data mobile, le nombre d’abonnements a diminué de 75,9 mille au cours de ce onzième mois de l’année 2016. Cela est dû à la diminution enregistrée dans le nombre d’abonnements grand public avec 98,9 mille abonnements en moins, et ce malgré l’augmentation du parc d’abonnements B2B de 23,0 mille abonnements supplémentaires au cours de ce mois.

En résumé, avec 7,304.943 millions d’abonnements, la Data mobile (tout abonnement actif à Internet et/ou Data via réseaux cellulaires mobiles. il comprend les abonnements clé 3G/4G, les abonnements Box Data, les abonnements M2M et les abonnements offre Data 3G/4G) supplante désormais en Tunisie la Data fixe qui n’enregistre que 540.927 abonnements.


Côté ADSL, le nombre d’abonnements a enregistré une importante augmentation de 2,4 mille abonnements au cours du mois de novembre 2016 (soit un taux de croissance mensuel de 0,5%). Il est à noter que ce parc constitue 59% du parc RTC de la téléphonie fixe, et que 7% du parc total des abonnements ADSL sont utilisés à des fins professionnelles.

Dans ce secteur où 65,5 % du marché ne dépasse pas le volume des 4 Mbs/S et où le fameux 8 Giga ne représente que 17,4 % des abonnements, c’est Topnet, filiale de Tunisie Télécom, qui reste leader absolu du marché. Au cours du mois de novembre 2016, Topnet a été le seul FSI privé à enregistrer une augmentation dans son parc d’abonnement ADSL (soit 3,6 mille abonnements supplémentaires), contrairement aux autres FSI privés qui ont enregistré des diminutions dans leurs parcs respectifs. De ce fait, Topnet a boosté sa part de marché de 0,5 point supplémentaire, et accumule ainsi à lui seul 51,7% de parts de marché à la fin du onzième mois de l’année 2016. Il est suivi par Globalnet avec une part de 17,5%, et en troisième position par Orange Internet avec une part de 16,1%.

par -

L’attaque DDoS du vendredi 21 octobre 2016, qui a mis hors service une bonne partie de la toile à l’échelle du globe (Twitter, Spotify, SaneBox, Reddit, Box, Github, Zoho CRM, PayPal, Airbnb, Freshbooks, Wired.com, Pinterest, Heroku Netflix PlayStation Network et Vox Media), prouve à quel point notre existence dépend de choses très fragiles finalement. Cette frappe, qui a visé le fournisseur de DNS Dyn, a rendu inopérant des ténors du Web mondial, durant plusieurs heures.

C’est ce qu’on appelle dans le jargon technique une attaque de type “déni de service” (son modus operandi : assaillir un service avec des requêtes pour le déboussoler et le mettre KO). Dyn, qui a fait les frais de cette frappe, fournit des services de DNS (Domain Name System), une sorte de routage d’Internet qui oriente les internautes vers le site qu’ils insèrent dans leur barre d’adresse.

Dyn a subi deux attaques. La première, en milieu d’après-midi, a été rapidement repoussée, mais a semé la panique du fait de sa puissance. Le second assaut s’est produit en fin d’après-midi et a carrément paralysé Dyn, jusqu’au milieu de la nuit. Le FBI et le département de la sécurité intérieure américain ont fait savoir qu’une enquête a été ouverte. “Dyn a été visé par des gens préparés. Cette attaque est sans doute le résultat d’une préparation importante, minutieuse”, commente un expert du secteur, cité par Le Monde.

“Ce qui est particulier dans cette attaque, c’est sa durée, qui est assez exceptionnelle. C’est très préoccupant, car ces infrastructures sont censées être les plus robustes”, indique Matthieu Bonenfant, directeur produit chez Stormshield…

par -

Selon le site internet d’informations du journal algérien Al Watan, le géant américain Microsoft a forcé la main aux utilisateurs de Windows 7 et 8 en paramétrant par défaut le téléchargement automatique de son nouveau système d’exploitation, Windows 10, au sein des mises à jour importantes et recommandées.

Ce qui n’a pas plu à une utilisatrice américaine, qui a attaqué en justice le géant américain.

En effet, cette californienne, propriétaire d’une agence de voyage, a entraîné une condamnation de Microsoft qui devra lui verser 10 000 euros de dommages et intérêts. Somme que le géant a fini par payer, après une petite période de réticence.

par -

Topnet, continue à enrichir ses produits par de nouvelles offres d’accès internet en très haut débit, en annonçant le lancement de l’offre « SMART Rapido », indique un communiqué.

Le SMART Rapido est une solution d’accès très haut débit, basée sur une technologie hybride en fibre optique et VDSL, offrant des débits pouvant atteindre 100 Méga : cette nouvelle offre est proposée en Guichet et facture unique Topnet.

Le SMART RAPIDO est une offre complète, regroupant les avantages suivants :

Une connexion Très haut débit allant jusqu’à 100 Méga, avec de l’internet en vrai illimité 24h/24 sans aucune limitation de volume
un point d’accès WIFI permettant de renforcer et étendre la couverture WIFI à l’intérieur de votre maison, pour un meilleur confort d’usage
Un budget maitrisé, via une offre forfaitaire en facture unique Topnet
Un parcours client simplifié où Topnet sera le seul vis-à-vis du client pour ses besoins fixe et internet

En guise d’offre de bienvenue, Topnet offrira à ses nouveaux clients un point d’accès wifi gratuit pour tout nouvel abonnement SMART Rapido effectué avant le 31 Juillet.

Avec ce lancement, Topnet confirme une nouvelle fois son leadership sur le marché de l’internet très haut débit.

par -

Dans le cadre de sa stratégie visant à développer et enrichir ses offres d’accès à l’internet avec de nouveaux services à valeur ajoutée, Topnet vient d’annoncer le lancement de sa nouvelle offre SMART WIFI +.
Le SMART WIFI + propose aux clients de Topnet un Pack tout en un offrant les avantages suivants :
•    Un accès SAMRT ADSL, avec de l’internet en vrai illimité 24h/24 sans aucune limitation de volume
•    un répéteur WIFI permettant de renforcer et étendre la couverture WIFI à l’intérieur, pour un meilleur confort d’usage.
•    2 mois d’abonnement Icflix gratuit, permettant aux clients d’accéder à un catalogue de contenu vidéo riche et varié en Haute Définition.
•    Un budget maitrisé, via une offre forfaitaire en facture unique Topnet.
•    Un parcours client simplifié où Topnet sera le seul vis-à-vis du client pour ses besoins fixe et internet

Grace au SMART WIFI +, le client bénéficie donc d’une offre d’accès internet complète et de qualité, intégrant une couverture Wifi optimale enrichie par un service de contenu riche et varié.
Avec ce lancement, Topnet confirme une nouvelle fois son positionnement d’acteur créatif et innovant sur le marché tunisien de l’internet.
Pour en savoir plus sur l’offre SMART WIFI +, visitez le site web de Topnet ou appelez le 82100000.

par -

Noômane Fehri, le ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique a annoncé lors du
18ème forum international de L’Economiste Maghrébin qui se tient actuellement à Tunis que toutes les familles tunisiennes auront accès à internet d’ici 2020. Et de préciser dans le même contexte que le ministère travaille afin de sauver l’économie nationale.

Il a ajouté que plusieurs réformes touchant le système d’éducation et l’administration tunisienne seront prochainement lancées.

par -
Ooredoo Tunisie annonce que l’entreprise a décidé de faire appel suite à la sanction de plus de 5 millions de dinars décidée par l’INT.

Les consommations Data chez les abonnements ADSL d’Hexabyte et d’Orange Internet ont augmenté respectivement de 19,2% et de 0,9% au cours du mois de février 2016. Par contre, les consommations de Topnet et d’Ooredoo Internet ont diminué au cours de ce mois. Ceci étant, en termes de consommation moyenne par abonnement, c’est désormais Ooredoo Internet qui enregistre la plus grande valeur parmi ces FSI privés avec 66,8 Go au cours de ce mois de février 2016. Hexabyte affiche, quant à lui, la plus petite valeur avec 26,9 Go consommés en moyenne par abonnement.

sdffg

A fin février, les centres publics d’Internet continuaient leur toute petite baisse, avec une moyenne d’une fermeture par mois, pour arriver à 263 centres. A la même période, le taux de pénétration de l’Internet mobile était de 63,7 % en toute petite hausse de 0,5 % par rapport à janvier 2016. Au cours du deuxième mois de l’année 2016, le trafic Data mobile a remarquablement augmenté de 15,8% pour Ooredoo Tunisie, tandis qu’il n’a augmenté que de 0,8% pour Orange Tunisie, contrairement au trafic de Tunisie Télécom qui a diminué de 3,7% au cours de ce mois. Ceci dit, Ooredoo Tunisie a enregistré au cours de ce mois le plus grand trafic Data mobile parmi tous les opérateurs.

par -

Au cours du mois de février 2016, tous les FSI privés ont enregistré une augmentation dans leurs parcs d’abonnements ADSL sauf Orange Internet qui a enregistré une légère baisse. Et c’est Topnet qui a réalisé la meilleure performance en termes de nouveaux abonnements avec 4,3 mille abonnements supplémentaires (soit plus des 4/5 du total des nouveaux abonnements ADSL au cours de ce mois). Ce qui a permis à cet FSI de gagner 0,4 point supplémentaire en part de marché pour atteindre un taux de 48,6%, ce qui constitue la plus grande part de marché. Il est talonné  par Globalnet et Orange Internet qui totalisent respectivement 18,0% et 17,9% de parts de marché à la fin du deuxième mois de l’année 2016.

dfgg

Au cours du mois de février 2016, la part des abonnements ayant un débit de 4Mb/s a augmenté de 0,7 point, représentant de la sorte les 2/3 du parc total ADSL, contrairement aux abonnements ayant un débit de 2Mb/s dont la part a diminué de 0,6 point au cours de ce mois. Il est à noter que 0,2% des abonnements ADSL disposent d’un très haut débit (débit ≥30Mb/s).

par -
Topnet

Dans le cadre de sa stratégie visant à développer le marché tunisien de l’IoT (internet des objets), Topnet vient d’annoncer le lancement de sa nouvelle offre « HomeSecure ».

Home Secure est le fruit du partenariat technologique établi avec Chifco pour le développement des services de l’Internet of Things. Il s’agit d’une solution vidéosurveillance basée sur une plateforme hébergée et managée par Topnet à partir de son Data Center. La solution est composée de caméras IP, dotées d’un détecteur de mouvement, reliées à cette plateforme via une connexion internet.

Home Secure offre un accès instantané à tout ce qui se passe chez vous ou dans votre entreprise, à partir de votre smartphone, votre tablette, ou via une interface web.

Les avantages de la solution sont multiples :

– Solution économique : pas besoin d’investir dans des serveurs et autres équipements, la solution se base sur le Cloud de Topnet

– Facilité de déploiement : pour bénéficier du service, il suffit d’avoir une connexion internet et des caméras IP fournies par Topnet pouvant être connectées via WIFI ou câble Ethernet

– Fonctionnalités avancées : la caméra IP est gérée par une application mobile compatible Androïde et IOS, permettant la visualisation en temps réel ainsi que le replay de la journée, l’enregistrement de vidéos, la prise de snapshots et l’envoi d’alertes en cas de détection de mouvements

Avec ce lancement, Topnet confirme son positionnement d’acteur innovant sur le marché tunisien de l’internet.

L’offre Home Secure est disponible dans toutes les agences Topnet, pour en savoir sur cette solution, visitez le site web de Topnet www.topnet.tnou appelez le 81 100 000.

par -
L’équipe tunisienne de sécurité informatique

L’équipe tunisienne de sécurité informatique “Pwnium” organise, les 4 et 5 juillet prochain, une compétition internationale de hacking en ligne. De type “Capture The Flag” (CTF), cette compétition se résume à exploiter les brèches à l’intérieur d’un code, d’une base de données ou autre, et de décrocher un Flag (une signalétique que met l’organisateur et que l’équipe devra décrocher comme preuve de leur exploit). Ce Flag permettra, en effet, de valider l’étape du concours.

Le CTF touchera les aspects suivants de sécurité : Cryptographie, Reverse Engineering, Web, Binary analysis, Stéganographie, Investigation numérique. L’équipe “Pwnium”, qui est formée par 3 jeunes White Hats Hackers (c’est à dire des pirates éthiques ou experts en sécurité informatique qui réalisent des tests d’intrusion) a déjà un bon palmarès à son actif puisqu’elle a remporté toutes les compétitions locales de hacking.

Avec cet évènement “Pwnium” cherche, donc, à se positionner plus sur l’échelle internationale en matière de cyber sécurité. Plus de 130 équipes de différentes nationalités ont déjà confirmé leur participation à cette compétition.

L’inscription pour la compétition Pwnium CTF qui se déroulera en ligne du 04 au 05 juillet 2014 vient d’être lancée. Enregistrez vos équipes sur ce lien.

par -
Un nouveau portail tunisien de vente groupée sur internet nommé “wedealit.tn” a été récemment lancé. Ce portail propose toutes les 72 heures

Un nouveau portail tunisien de vente groupée sur internet nommé “wedealit.tn” a été récemment lancé. Ce portail propose toutes les 72 heures des offres de produits services à négocier avec d’importantes remises allant de 35% à 80%. Ces offres couvrent les gouvernorats de Tunis, Sousse et Monastir pour couvrir plus tard d’autres régions et pays, notamment le Maroc et l’Egypte.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux