AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelKaïs saïed : " L’Etat ne renonce pas à subventionner les produits...

Kaïs saïed :  » L’Etat ne renonce pas à subventionner les produits de base « 

 » Dans le cadre de l’exercice de son rôle dans la consécration de la justice sociale, l’Etat ne renonce pas à subventionner les produits de base contrairement à ce qui a été relayé à ce sujet « , a affirmé le président de la République, Kaïs Saïed.

Recevant, jeudi, la Cheffe du gouvernement, Najla Bouden, au palais de Carthage, Saïed a mis l’accent sur l’impératif d’œuvrer constamment à baisser les prix.
 » Ceux qui s’activent à augmenter les prix ou à stocker illicitement certains produits ont des desseins qui s’opposent aux revendications légitimes du peuple tunisien au travail, à la liberté et à la dignité nationale « , a-t-il tenu à préciser.

Tout en réaffirmant son attachement au rôle social de l’Etat, Kaïs Saïed a souligné qu’il n’y a pas de place pour céder les entreprises et les établissements publics, mais il faut par contre les assainir et éliminer les causes qui ont conduit à la situation à laquelle font face la majorité d’entre eux.

Dans ce contexte, le chef de l’Etat a mis l’accent sur la nécessité de compter sur soi-même ainsi sur les potentiels nationaux.
 » La justice sociale est l’essence même de la stabilité et ne peut être réalisée que par la répartition équitable des richesses et l’éradication de la corruption qui gangrène plusieurs entreprises « , a-t-il dit.

Selon un communiqué de la présidence de la République, la rencontre a porté également sur un ensemble de questions relatives au bon fonctionnement de nombre de services publics.

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. il ne faut pas brader ou céder les sociétés publiques mais il faut réserver une partie du capital aux privés pour introduire une bonne gouvernance de ces sociétés en les assainir et réduire leurs subventions financées par les contribuables car les sociétés publiques depuis la révolution ont des effectifs pléthoriques et une mauvaise gestion qui plombent leur rentabilité ils ont quadruplé leurs tarifs aux citoyens et aux entreprises ce qui n’empêche pas qu’elles ont des déficits chroniques il faut introduire le secteur privé qui est connu par son efficacité et sa bonne gestion et éloigner les syndicats qui font la pluie et le beau temps et qu’ils sont responsables dans un grand retard pris par notre pays rapport au Maroc dans l’investissement dans les énergies renouvelables surtout le photovoltaïque surtout que notre pays regorge de soleil pratiquement 340 jours par an
    Quant à la compensation elle doit profiter uniquement pour les couches sociales pauvres et défavorisées il est inadmissible que les riches, les cafés restaurants et les hôtels profitent de la subvention des produits alimentaires cela n’empêche que les pouvoirs publics doivent augmenter progressivement les prix de ces produits subventionnés il est inadmissible le pain coutait avant la révolution 250 millimes continue à être fixé depuis 12 ans au même prix à 230 millimes avec détérioration de la qualité et des grosses quantités vont les poubelles .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,018SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -