AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLa BAD engagera 164 millions de dollars, dans six pays africains, dont...

La BAD engagera 164 millions de dollars, dans six pays africains, dont la Tunisie, pour décentraliser l’accès à l’énergie

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver le Cadre de financement de l’accès à l’énergie (LEAF), en vertu duquel la Banque engagera jusqu’à 164 millions de dollars, pour promouvoir les énergies renouvelables décentralisées dans six pays africains, dont la Tunisie.
Ce programme de 800 millions de dollars contribuera à stimuler les investissements commerciaux et en monnaie locale pour intensifier les activités des entreprises décentralisées d’énergie renouvelable au Ghana, en Guinée, en Éthiopie, au Kenya, au Nigéria et en Tunisie, indique la Bad, dans un communiqué.
Dans ce cadre de financement de l’accès à l’énergie, lancé par l’institution africaine, quelque 18 projets décentralisés d’énergie renouvelable devraient être financés, donnant accès à six millions de personnes et d’entreprises, ce qui représente 28,8 millions de tonnes d’équivalent CO2, de réduction des émissions de gaz à effet de serre tout au long de la durée de vie des systèmes.
La BAD a développé ce programme « LEAF », en collaboration avec le Fonds vert pour le climat, qui a approuvé un financement concessionnel de 170,9 millions de dollars en juillet 2021. Le cadre fait partie de la stratégie hors réseau plus large de la Banque dans le cadre du New Deal sur l’énergie pour l’Afrique et complète les initiatives existantes, telles que le Fonds pour l’énergie durable en Afrique.
Sur six ans, LEAF déploiera des financements concessionnels, des instruments de rehaussement de crédit et une assistance technique pour attirer des investisseurs du secteur privé, y compris des banques locales, afin de financer et d’accélérer les efforts visant à alimenter le continent.
En Afrique, de nombreux pays sont encore confrontés à des défis pour parvenir à un accès universel à une électricité durable, propre, abordable et fiable. Selon le dernier rapport de suivi de l’objectif de développement durable (ODD) 7, près de 600 millions d’Africains n’ont pas accès à l’électricité.

Le nombre de personnes sans accès à l’électricité a de nouveau augmenté pour la première fois, suite à la crise du Covid-19.
La mise à l’échelle des énergies renouvelables décentralisées (systèmes solaires domestiques, mini-réseaux verts et solutions solaires à usage commercial et industriel) est cruciale pour atteindre les objectifs de l’ODD7 (Objectif de développement durable) et nécessite un financement important du secteur privé et en monnaie locale.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -