La CCIT lorgne la RDC et la Côte d’Ivoire, après le Cameroun

La CCIT lorgne la RDC et la Côte d’Ivoire, après le Cameroun

par -

Après avoir effectué une mission au Cameroun, la Chambre de commerce et d’industrie de Tunis (CCIT) prévoit une mission en République Démocratique du Congo (RDC) au cours du deuxième semestre de 2019 et une autre mission en Côte d’Ivoire au début de l’année prochaine, a souligné vendredi Mounir Mouakhar, président de la CCIT.

Ces missions de prospection des marchés africains s’inscrivent dans le cadre du projet Africa DEV Export dont l’objectif est d’accompagner un certain nombre d’entreprises sur des marchés importants en Afrique, a-t-il dit, dans une déclaration à l’agence TAP, en marge d’une journée d’information organisée au siège de la CCIT à Tunis.

Une dizaine de chefs d’entreprises tunisiennes actives dans les secteurs de la mécanique, l’électrique et l’électronique ont participé à la mission de prospection au Cameroun et ont noué des relations de partenariat avec leurs homologues dans ce pays africain “, a-t-il signalé.

Ces activités s’inscrivent aussi dans le cadre de la présidence de la CCIT de la CPCCAF (conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones) depuis décembre 2018, laquelle conférence a un rôle très important à jouer dans le développement de l’investissement, de l’échange des expériences et de la formation entre les différentes chambres de commerce franco-africaines, a-t-il dit
Le projet Africa DEV Export a été lancé en octobre 2018, et vise à promouvoir les exportations tunisiennes et à aider les entreprises à se positionner sur le marché de l’Afrique centrale, a précisé de son côté, Souhaib H’sini, directeur général de la CCIT.

Le responsable a précisé que les entreprises choisies ont été sélectionnées selon leur potentiel à l’export ajoutant que lors des prochaines missions de prospection d’autres secteurs seront concernés comme l’industrie pharmaceutique, l’industrie des services et l’agroalimentaire où il y’a des opportunités très importantes.
A noter que le projet Africa DEV Export a été développé avec le soutien du programme TAYP (Tunisian American Young Professionnals).

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire