AccueilLa UNELa Holding aux 2,8 Milliards DT de revenus

La Holding aux 2,8 Milliards DT de revenus

Il n’y a pas que les banques, en Tunisie, pour réaliser un tel chiffre d’affaires. Les revenus consolidés de PGH (Poulina Group Holding) pour l’exercice 2021 ont totalisé 2 882 599 824 DT au 31 décembre 2021 (Plus de 2,8 Milliards DT) contre 2 293 947 835 DT au 31 décembre 2020. Le total du bilan consolidé était de presque 4 Milliards DT (3 996 369 427 DT pour l’exactitude).

Longtemps portant la marque du principal fondateur, Feu Abdelwaheb Ben Ayed, ce dernier peut dormir tranquille avec la relève qui assure toujours plus de revenus et toujours plus de bénéfices. Le chiffre d’affaires ne signifiant pas bénéfices directs, ces derniers ont pourtant dépassé en consolidé les 93,285 MDT, l’année dernière, en hausse de 18,348 MDT par rapport à l’exercice 2020, et après notamment 170 MDT en charge salariale et 14,8 MDT en impôts sur les bénéfices.  

Il faut rappeler, pour comprendre ces chiffres, que le groupe compte 109 entreprises sous contrôle direct, quatre autres sous influence notable, et 10 autres participations indirectes et établies en Libye, ainsi que plus de 40 titres de participations dans divers secteurs, dont les banques, le leasing, la grande distribution, la concession automobile, le Cloud et l’informatique, et même le BTP en France.

Il est à signaler que le groupe Poulina, créé à l’initiative de promoteurs privés tunisiens en 1967, a démarré son activité avec une première entité d’élevage avicole. Au fil des années, la taille du groupe s’est considérablement développée, son activité s’est largement diversifiée, ce qui lui a permis d’occuper une place très importante sur le marché tunisien au niveau de plusieurs secteurs d’activités, et notamment, l’agriculture et l’agroalimentaire, l’industrie métallurgique et le bois, la céramique et le carton.

En individuel, PGH que dirige Mahjoub Langar sous la houlette de Khaled Bouricha avait l’an dernier, comme d’autres, souffert de la crise, et vu ses revenus décliner de plus 134,274 MDT en 2020, à seulement près de 74,5 MDT. Il faut noter, pour comprendre cette différence entre consolidé et individuel, que les revenus de la société PGH sont constitués essentiellement par des dividendes, des intérêts de placements, de prestations de services d’assistance et de revenus de location facturés aux sociétés du groupe et à des sociétés hors groupe. Les dividendes reçus par la société au cours de l’exercice 2021, ont totalisé 62,687 MDT.

Les charges du personnel ayant légèrement augmenté, et ceux des dotations substantiellement haussées, le résultat net marquait lui aussi le pas, baissant presque de moitié (60,5 MDT en 2021, contre 120,4 MDT en 2020), et la distribution de dividendes aussi (46,8 MDT après les 54 MDT de l’exercice 2020). A la fin de l’exercice 21, la trésorerie de fin d’exercice du groupe s’améliorait très substantiellement, passant du négatif (-1,29 MDT) au positif (13,284 MDT).

Il n’en demeure pas moins que les états financiers de l’exercice 2022 font apparaître un total du bilan d’un peu plus de 624, 928 MDT et un bénéfice net de plus de 60,580 MDT.

Notons à la fin que la rémunération brute annuelle servie par PGH a son Directeur Général au titre de l’année 2021, s’élève à 122 325 Dinars. Un chiffre plus que raisonnable que dans certaines banques, qui ne font, ni autant de revenus, ni autant de bénéfices !

- Publicité-

2 Commentaires

  1. C’est bizarre qu’un DG, touche presque moins de 6000 dinars net par mois. Par contre il y a pas mal d’ignorants que sont nommés à des postes de directeur dans pas mal de compagnies d’assurances où de sociétés soit disant public, comme la stir touchent presque la même rémunération. Sans oublier, avec tout mes respects les femmes de ménages au Tunisair aux compagnies d’assurances touches plus que mille dinars net. Il faut impérativement réviser les conventions collectives, et voir qui a commis ces désastres au niveau des salaires. La femme de ménage, le coursier, l’agent reste comme ils sont, ils ne peuvent prétendre à des catégories supérieur qu’après fait des études, réussissent d’examens de passage de grade. En Tunisie une femme de ménage dans une compagnie d’assurance commence ça journée 7h du matin elle se dégage avant 11h du matin, et parfois en leurs aménagent le temps d’exercice à leurs goûts, sous prétexte qu’elles sont mesquines. Les mesquins sommes nous et les milliers des licenciés sans avenir. Le mesquin c’est ce DG qui a fait tout ces chiffres.

  2. Très bien dit Faycal.
    Après tant d’études et de travail acharné, un DG d’une telle compagnie n’est payé que cette modique somme de moins de 6000DT net/mois; Et on trouve comme commentaire que c’est « Un chiffre plus que raisonnable que dans certaines banques, qui ne font, ni autant de revenus, ni autant de bénéfices ! ». Non mais franchement, quel est ce populisme qui nous envahit de plus en plus depuis ces 10 dernières années…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,007SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -