AccueilLa UNELa Tunisie fait des disciples en énergie solaire, l'Egypte en est un

La Tunisie fait des disciples en énergie solaire, l’Egypte en est un

Dans le cadre de l’échange d’expériences et de la connaissance de l’expérience tunisienne dans le domaine du chauffage solaire, une délégation industrielle égyptienne est venue fin juin en Tunisie.

Selon la Plateforme spécialisée de l’énergie, il s’agit d’une délégationdes Centres de technologie de production propre des Centres de technologie, d’innovation industrielle et de modernisation de l’industrie, missionnée  pour  transférer l’expérience  tunisienne en matière de chauffe-eau solaire au secteur industriel égyptien.

L’initiative s’inscrit dans le cadre du projet « Chauffage solaire dans les procédés industriels », mis en œuvre par les deux centres en coopération avec l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et avec un financement du Fonds pour l’environnement mondial.

Le ministre adjoint  égyptien du commerce et de l’industrie chargé des affaires industrielles et superviseur des centres de technologie et d’innovation industrielle, Ahmed Ridha,  a bien pris soin de préciser  qu’outre l’échange d’expériences et le transfert des technologies de chauffage solaire vers le marché égyptien ,  figure en bonne lace et le renforcement des capacités des cadres techniques, en offrant de nouvelles opportunités d’emploi, ainsi qu’en encourageant les projets d’entrepreneuriat.

Le directeur exécutif du Centre de modernisation industrielle, Mohamed Abdel Karim, a révélé que le centre prépare actuellement une feuille de route pour soutenir la fabrication locale de systèmes de chauffage solaire, en coopération avec le secteur privé et les autorités concernées, et avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel.

De son côté, le directeur exécutif du Centre des technologies de production plus propre, Mohamed Sabri, a expliqué que la délégation industrielle qui s’est rendue en Tunisie a été informée des différents éléments du marché de l’énergie solaire thermique dans le cadre de réunions avec des prestataires de services, de visites d’institutions et d’entreprises  publiques, d’ONG, d’installations d’essai, des organismes financiers et des diverses entreprises solaires thermiques de la chaîne de valeur, en plus des structures industrielles.

La Tunisie pionnière

Selon le site du ministère de l’industrie, des mines et de l’énergie, la Tunisie est l’un des pays leaders dans le domaine des chauffe-eaux solaires, puisque la première expérience a été lancée depuis les années quatre-vingt du siècle dernier à travers la création d’un noyau industriel local et le développement d’un mécanisme de financement.

Par ailleurs, à partir de 2005, suite à la promulgation de la loi n° 72 de 2004 relative à la maîtrise de l’énergie et à la création du Fonds national de maîtrise de l’énergie fin 2005, un nouveau programme a été lancé sous le titre «PROSOL Résidentiel ».

Ce programme a permis de faire passer le rythme de réalisation de 7 000 m² en 2004 à environ 70 000 m² annuels en moyenne depuis 2007.

Ce succès est notamment dû au mécanisme de financement innovant qui a été mis en place à travers l’octroi de prêts bonifiés via une banque avec une garantie de la part la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz,  et  l’attribution de subventions du Fonds National de Maîtrise de l’Energie, et incitations fiscales (mise en place d’un droit de douane minimum de 10% et exonération de la taxe sur la valeur ajoutée).

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,019SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -