AccueilPresse localeL'affaire Instalingo poursuit encore  Mohamed Ali Laroui

L’affaire Instalingo poursuit encore  Mohamed Ali Laroui

La Chambre criminelle du Tribunal de première instance de Tunis a refusé de libérer l’ancien porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Laroui et a reporté son procès à une date ultérieure, selon Radio Mosaïque FM, lundi 19 février..


Le juge d’instruction du Tribunal de première instance de Tunis avait délivré un mandat de dépôt à l’encontre de Mohamed Ali Laroui et d’un agent de sécurité , tandis que trois autres prévenus dans la même affaire restaient en liberté

 A rappeler, que l’ancien porte parole du ministère de l’Intérieur Mohamed Ali Aroui avait été acquitté dans une affaire de blanchiment d’argent et d’abus de pouvoir dans laquelle il était poursuivi, mais il avait été maintenu en détention, dans le cadre d’une autre affaire.

La chambre d’accusation de la cour d’appel de Tunis a confirmé la décision de libération émise par le juge d’instruction du tribunal de première instance de Tunis, selon son avocat Jalel Hammami dans une déclaration  jeudi 11 mai 2023, à Jawhara FM, précisant toutefois que son client demeure en détention dans le cadre de l’affaire Instalingo .

L’affaire de la société Instalingo, située à Kalaa El Kebira (Sousse) et dirigée à partir de la Turquie, a éclaté en septembre 2021, impliquant notamment des hommes d’affaires, des personnalités politiques, des blogueurs et des sécuritaires entre autres accusés.

Plusieurs suspects ont été placés en détention dans le cadre de cette affaire, le dernier en date est Rached Ghannouchi le chef du parti islamiste Ennahdha.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -