AccueilLa UNEL’Armée tunisienne voudrait importer ses uniformes, de Chine et de Turquie !

L’Armée tunisienne voudrait importer ses uniformes, de Chine et de Turquie !

AM*

- Publicité-

« شيء يوقف المخ ! ». Traduisez par « inouï », ou encore « ahurissant », s’exclamait le chef d’entreprise et membre du patronat tunisien, Nafaa Ennaifer sur les réseaux sociaux !

« Les entreprises textiles tunisiennes actives sur le marché local souffrent, d’une part, des répercussions dangereuses de la crise sanitaire, et d’autre part, de l’inondation du marché tunisien par des marchandises de contrebande et de la fripe !

Ces entreprises ont une expérience et des compétences qui les ont rendues capables, depuis des décennies, de répondre à tous les besoins des services du pays, de la police et de l’armée en vêtements, dans le cadre d’appels d’offres nationaux, dans lesquels de nombreuses entreprises tunisiennes se font concurrence entre elles.

A l’heure où tous les pays du monde soutiennent leurs entreprises et préservent leurs emplois. A l’heure où tous les pays donnent la priorité aux entreprises nationales dans la dotation des marchés publics, tout le monde a été surpris, et dans un précédent qui ne se justifie par aucune logique, que le ministère de la Défense a fait une première consultation avec 2 entreprises étrangères , une entreprise chinoise, 2 entreprises turques et 1 entreprise tunisienne spécialisée dans la confection de tissu !!! Le tout, pour l’acquisition de 180 000 tenues de combat par an dans le cadre d’un contrat-cadre de 3 ans !!!

Une étrange démarche où les entreprises tunisiennes seront privées d’un accord d’une valeur de 70 à 75 millions de dinars sur 3 ans, exploitant les usines de tissage, de teinture, d’impression, de couture, de mannequinat et de fabrication de boutons. Une démarche insolite, en ce temps de crise financière, qui permettra aux entreprises chinoises et turques de bénéficier de l’argent des contribuables tunisiens, et leur donnera l’opportunité de casser l’industrie nationale du textile & habillement, et enfin de se positionner en Tunisie, parce que les concurrents tunisiens et les entreprises tunisiennes vont inévitablement disparaître !

Le plus dangereux, c’est que le ministère de la Défense ne s’était pas limité à cette consultation, mais a ensuite émis de nombreuses demandes d’offres internationales pour l’achat de grandes quantités d’autres vêtements militaires (dans le cadre de contrats-cadres de 3 ans) !!!!

Et alors que, pour les fournisseurs tunisiens, il est enjoint aux entreprises tunisiennes de fournir la preuve de la régularité de leur situation fiscale et de leurs cotisations sociales, tout en étant payés en monnaie locale dans un délai de 4 à 6 mois après livraison des marchandises, les fournisseurs étrangers seront payées en devises fortes, au comptant et l’État supportera les pertes de change.

Cela veut dire qu’alors que se fabriquent en Tunisie et par des entreprises exportatrices, des uniformes de polices et d’armées et des vêtements administratifs pour de nombreux pays européens et africains, l’Etat tunisien a recours à l’importation des vêtements de sa propre armée nationale, de Turquie et de Chine !!! Quelque chose ne tourne pas rond dans ce pays ! »

Et un autre adepte des réseaux sociaux de lui répondre : « si tu voyais ce qui se passe dans les travaux publics !!! Un scandale d’Etat ! L’incompétence, l’inconscience et probablement la corruption battent des records. Les entreprises tunisiennes sont écartées par les conditions imposées par les bailleurs de fonds, conditions que notre administration n’a plus la capacité et la vision de négocier !! Tout le savoir-faire se perd et nos ingénieurs partent à l’étranger, notamment en Afrique !! »

*Statut fb de Nafaa Ennaifer

4 Commentaires

  1. de tout temps l’armée tunisienne est habillée par les entreprises textiles et de confection tunisiennes qui concurrencent les produits textiles turcs et chinois en Europe et tous les marchés publics dans le monde s’adressent d’abord aux entreprises textiles nationales avant de s’adresser à l’étranger la révolution est arrivée pour qu’on déroge à cette règle il faut demander à CETTEX que les responsables d’achat de l’armée le connaissent très bien , il a un laboratoire moderne de controle technique des exigences de l’armée et de les conseiller les entreprises tunisiennes performantes dans le domaine textile /habillement je ne vois les armées américaines et européennes achètent leurs uniformes et leurs vêtements de combat et d’entraînement de la Chine ou de la Turquie même si le prix est inférieur question défense nationale et internet supérieur du pays .

  2. La Tunisie moderne est partie avec l’installation des khouanjias et l’infiltration des prisonniers islamistes nahdhaouine dans l’administration tunisienne, dans l’armée et dans la police. Ces ignorants n’ont aucune formation pour diriger l’administration après avoir passer des années en prison. Je me rappelle dans les années 70, plusieurs entreprises exportatrices opérant dans le textile exportées des vêtements militaires, je ne cite que l’entreprise de Mme Ben Abdallah qui revient à mon esprit spécialisée dans la fabrication de vêtements militaires pour l’exportation. Aujourd’hui, on fait appel à des entreprises chinoises et turques pour importer des vêtements militaires alors que nos entreprises sont capables de fabriquer. c’est de l’irréel, il faudra une autre révolution pour nettoyer les voleurs de l’argent du peuple.

  3. Le ministère de la défense a publié dernièrement un communiqué justifiant ses choix. Acceptable ou non ? C’est aux professionnels du domaine, mais pas seulement aux entreprises, de formuler leur évaluation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,455SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles