AccueilLa UNELe bancaire privé, Biat en tête, grand financier de l'Etat. Déjà 465...

Le bancaire privé, Biat en tête, grand financier de l’Etat. Déjà 465 MDT en devises pour 21

La Tunisie va émettre des obligations d’une valeur de 3 milliards USD en 2021. Elle se propose aussi de renouveler l’accord de garantie de crédit avec les USA de Joe Biden, après que Trump le lui avait refusé. Mais pour l’instant, cela reste de simples propositions, d’un pays politiquement instable, et dont les deux têtes de l’Exécutif sont toujours en guerre ouverte.

- Publicité-

En attendant, des remboursements d’autres crédits en devises pointent le nez pour mai et juin prochains, et il fallait au super-ministre repartir au plus vite à la recherche d’autres crédits. Et pour l’urgence de la chose, il s’adresse aux banques locales, pour une importante levée de fonds, en US Dollars et en Euros.

Une levée de fonds, où le bancaire privé tunisien et étranger installé en Tunisie, a été le plus grand offrant. Il démontre, de nouveau après sa dernière participation de 2020 à l’effort de lutte contre le Covid-19, sa ferme volonté de soutenir le budget de l’Etat, en monnaie locale, comme en devises.

Un bancaire privé, tous grands groupes confondus, qui dément à chaque fois tous ses détracteurs, met la main dans la poche, fait confiance à l’Etat et conforte ses capacités de résilience.

Une participation et une confiance qui pourraient être de poids dans la prochaine convention avec le FMI, et peut-être dans les nouvelles notations attendues ce lundi.

–          Pas de « Revolving »

Il a fallu pour cela au super-ministre rencontrer les premiers responsables des banques notamment. La réunion s’était d’abord tenue, il y a plusieurs jours, en partie par vidéoconférence et avec une connexion jugée désastreuse, qui faisait que peu des connectés avaient entendu ce que le super-ministre voulait dire. L’opération de levée de fonds a été clôturée mardi dernier, et devrait être officialisée par une cérémonie officielle de signature.

Il est à noter d’abord, que le ministère des Finances a pu mobiliser un montant global équivalent à 465 millions USD (l’équivalent en DT d’un peu plus de 1,261 Milliard), « sans aucune pression sur une quelconque banque, et dans une opération purement commerciale avec un appel d’offres, reporté une fois avec information à toutes les banques de ce report », dit-on à Africanmanager. Et contrairement à ce qui aurait été dit, cette opération d’émission pour financer les besoins du budget de l’exercice 2021, n’a été liée à aucune opération de « Revolving », où on pourrait croire à un renouvellement de crédit qui n’a pas été complètement remboursé. L’Etat tunisien a, on se le rappelle, déjà signé un pareil crédit syndiqué en devises avec des banques tunisiennes, en mai 2020 et d’un montant avoisinant 1,18 Milliard DT. Le remboursement de cette première sortie en devises sur le marché domestique fait son chemin, indépendamment de la seconde émission de 2021.

–          Qui a donné ? Pour le reste, on le devine sans les comprendre

La plus grosse offre de crédit a été faite selon nos informations, par la Biat. La banque du groupe Mabrouk aurait en effet donné 120 Millions Euro et 100 Millions USD. Mais il y aurait aussi, la banque marocaine de droit tunisien Attijari Bank, l’Amen Bank de la famille Ben Yedder, l’ABC où le super-ministre travaillait, la banque offshore NAIB (North African International Bank), la TIB (Tunisian International Bank), la BTE, l’UBCI qui est filiale de la française BNP Paribas, la toute première banque (saoudienne) conforme aux principes de la finance islamique Al Baraka, la tunisienne Zitouna et la banque Wifak, toutes deux obéissant aux principes de la finance islamique, par des montants symboliques en devises. Les banques publiques, aussi, auraient pris part à ce nouveau crédit en devises, mais par des offres qui n’auraient pas dépassé l’équivalent en devises de 25 MDT pour chacune.

Pour les conditions, le nouveau crédit en devises pourrait être comme le précédent. Pour rappel, l’ancien crédit syndiqué de mai 2020 était à 2 % pour la partie euros, et au taux d’intérêt de 2,75 % pour la partie en US Dollars.

–          … et les émissions de BTA continueront, à un rythme mensuel

Rappelons que, pour le budget 2021, la Tunisie prévoit des besoins d’emprunt estimés à 19,5 milliards de dinars tunisiens (7,2 milliards de dollars), dont environ 5 milliards de dollars de prêts étrangers. Un montant de plus de 8 Milliards DT plus haut que ce qui a été consommé en 2020 (11,250 Milliards DT). Le ministère tunisien des Finances a déjà émis, février courant, des BTA pour l’équivalent de presque 300 MDT, et devrait en faire mensuellement de nouvelles, selon les besoins de la trésorerie. Par ailleurs, et pour les néophytes, le compte de la Trésorerie auprès de la BCT est changeant comme l’est tout compte personnel ou d’entreprise. Il ne traduit donc que la véritable situation de la trésorerie du pays au jour « J », et en aucun cas les capacités globales du pays à faire face à ses dépenses annuellement budgétisées et gérées, en crédit et en débit, par une équipe de professionnels dédiés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,462SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles