Le gouvernement allemand minimise le rejet par la Tunisie de son invitation...

Le gouvernement allemand minimise le rejet par la Tunisie de son invitation à la conférence de Berlin

par -

Le gouvernement allemand a minimisé, lundi, le rejet par la Tunisie de l’ invitation de dernière minute à la conférence de Berlin sur la Libye, qui avait hérissé les autorités tunisiennes.

La chancelière Angela Merkel a accueilli des puissances mondiales et d’autres pays qui ont soutenu l’un ou l’autre camp dans la longue guerre civile en Libye, dans le but de mettre sur la même longueur d’onde ceux qui ont de l’influence en Libye. Les deux principaux dirigeants rivaux de la Libye ont également été invités à Berlin, où ils se sont entretenus avec Angela Merkel et son ministre des affaires étrangères avant la conférence de dimanche.

La Tunisie n’a pas été invitée à ces discussions sur la situation chez son voisin et s’en est plainte. Samedi, le ministère tunisien des affaires étrangères a déclaré qu’il avait décliné une invitation tardive reçue vendredi, ajoutant que la Tunisie ne faisait pas partie des pourparlers préparatoires de ces derniers mois.

“Lors  de la préparation d’une conférence, il peut toujours arriver qu’une nouvelle invitation soit lancée et il peut arriver que le (pays) invité ne se considère pas en mesure d’accepter l’invitation”, a déclaré lundi le porte-parole de Mme Merkel, Steffen Seibert.

Il a ajouté que les responsables allemands se sont  entretenus avec des officiels de l’ONU et ont modifié les invitations pour y inclure la Tunisie.

“Mais le plus important est que cela ne signifie pas – du moins si cela ne dépend que de nous – une détérioration des relations germano-tunisiennes. Ce sont de  bonnes relations”, a-t-il déclaré.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire