Le Maroc, comme ses voisins, a son lot de problèmes !

Le Maroc, comme ses voisins, a son lot de problèmes !

par -

Le Maroc n’a peut-être pas les mêmes problèmes que la Tunisie et l’Algérie au niveau du déficit commercial, mais il en a. En effet malgré des exportations qui se portent très bien, notamment en Afrique de l’Ouest, le déficit de la balance commerciale du royaume s’est creusé de 2,8% l’an dernier, rapporte la MAP. Il s’est établi à 190,2 milliards de dirhams (MMDH) contre 185 MMDH en 2016, d’après l’Office des changes.

Les importations présentent une hausse de 435,2 MMDH, +6,4%, moins que les exportations lesquelles affichent +9,4%, près de 245 MMDH, précise l’Office des changes dans son rapport sur les chiffres mensuels du commerce à fin 2017.
Le taux de couverture des importations par les exportations s’est érodé, passant de 54,8% à 56,3%. En fait c’est la montée de la facture des produits énergétiques, +27,4%, qui a pesé lourd sur les importations ; l’évolution des produits bruts, +15,8% et celle des produits finis de consommation, +5,2%, ont également leur poids sur l’ardoise des importations, indique la même source. Par contre la part des produits alimentaires s’est réduite de -4,7%.

Toutefois cette progression des exportations est un vrai motif de satisfaction pour les autorités ; presque tous les secteurs sont au vert : l’aéronautique (+20%), les phosphates et dérivés (+11,1%), l’électronique (+7,6%), l’Automobile (+67,3%), l’agriculture et l’agro-alimentaire (+7%), le textile et cuir (+6,1%), selon l’Office des changes.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire