Le Maroc sera la capitale africaine de l’électrique !

Le Maroc sera la capitale africaine de l’électrique !

par -

Le Maroc ambitionne d’être le leader de la production automobile sur le continent africain, et il semble que le royaume commence à avoir les moyens de ses ambitions. Après les français Renault et Peugeot, c’est au tour du chinois BYD (Build Your Dreams), spécialisé dans les voitures électriques, de prendre racine au Maroc. Le protocole d’accord a été paraphé samedi 09 décembre 2017 au palais royal de Casablanca, sous l’oeil attentif du roi Mohammed VI et du PDG de BYD, le richissime Wang Chuanfu, rapporte Jeune Afrique.

Une unité de fabrication de véhicules électriques, le premier de ce type dans le royaume, sera installée aux environs de Tanger, pour bénéficier de l’écosystème industriel de la future «Cité Mohammed VI Tanger Tech», un méga projet dévoilé en mars dernier et qui sera bâti par un autre ténor chinois, Haite. Mais BYD ne s’arrêtera pas là, il envisage la construction de 3 autres usines, toujours à Tanger : une pour produire des batteries électriques, une pour des bus et camions électriques et la troisième pour fabriquer des trains électriques.

On ne sait rien pour le moment de l’épaisseur du paquet de BYD pour financer ces projets au Maroc, ni sur l’achèvement de ces chantiers et le démarrage de la production, ce qu’on sait c’est que ces installations vont occuper 50 hectares et qu’elles généreront 2500 emplois, d’après les promoteurs du projet.
«C’est un jour de fête pour le Maroc qui entre de plain-pied dans le domaine de la mobilité durable (…) avec le leader mondial des véhicules électriques», déclare le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy. Le boss de BYD est très enthousiaste également : «Nous souhaitons bénéficier de la situation géographique du Maroc, en tant que porte d’entrée pour l’Europe et le marché africain».

De gros enjeux

BYD s’active dans le créneau de la voiture électrique avant même l’émergence de l’américain Tesla : le chinois a mis sur le marché son premier véhicule hybride en 2008, et la première voiture entièrement électrique, la e6, sort un an après, donc trois années avant que Tesla ne commence à commercialiser son Model S.

A noter que la Chine est déjà le premier marché mondial et qu’elle va nettement distancer le reste du monde car Pékin a fait savoir, en septembre dernier, qu’il allait prochainement interdire – production et commercialisation – sur son sol les voitures polluantes. Une tendance dictée par la conjoncture car les émissions polluantes font de sacrés dégâts sur la santé des populations.

Le Royaume-Uni et la France ont également programmé la disparition des véhicules à carburants fossiles à 2040. D’après le cabinet AlixPartners, en 2030 les deux tiers des voitures légères (véhicules particuliers et utilitaires) neuves commercialisées en Europe seront plus ou moins électrifiées. En s’installant au Maroc, à quelques encablures de l’Europe, BYD sera donc idéalement placé !

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire