AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLe ministère de la Santé coordonne avec le ministère du tourisme à...

Le ministère de la Santé coordonne avec le ministère du tourisme à propos de l’hébergement de cas suspects d’atteinte par le Coronavirus

Le directeur général des soins de santé de base au ministère de la Santé, Chokri Hamouda, a déclaré à la TAP concernant la possibilité d’héberger des personnes suspectées d’être atteintes du Coronavirus dans une unité hôtelière, que le département de la Santé a adressé à ce propos une correspondance au ministère du Tourisme pour des fins de précaution et de coordinations et afin d’entrevoir la possibilité d’isoler temporairement les cas suspects dans une ou plusieurs unités hôtelières et de les soumettre aux examens d’usage avant d’entamer la phase de traitement et de suivi hospitalier.

Hammouda a ajouté qu’il n’a pas été convenu de réserver une unité hôtelière spécifique à un endroit bien précis, précisant qu’il s’agit plutôt de définir la manière de traiter avec les cas suspects lors de leur déplacement vers l’endroit où ils vont être hébergés. Il a expliqué que la procédure de déplacement ne concerne pas les cas suspects ayant un domicile ou un lieu privé où séjourner, « une mesure préventive qui est en vigueur dans tous les pays et qui sert à garantir la sécurité des citoyens et de prévenir la propagation de l’épidémie », a-t-il dit.

La déclaration du directeur général des soins de santé de base intervient après que le bureau de la TAP à Ben Arous a reçu deux communiqués émis par les municipalités de Hammam Chott et de Soliman, dans lesquels il a été précisé que les deux municipalités en question, refusent catégoriquement d’héberger les cas suspects d’être atteints par le Coronavirus dans l’une des unités hôtelières situées tout au long de la côte à proximité de la zone touristique de la ville avoisinante de Borj Borj Cédria.

Les deux communiqués en question, ont affirmé que les conseils municipaux de Hammam Chott et de Soliman, ainsi que les citoyens et les représentants de la société civile dans la région, « sont déterminés à recourir à tous les moyens légitimes, pour empêcher l’hébergement des cas suspects », ajoutant qu’une correspondance a été adressée au ministre de l’intérieur pour annuler cette décision, et menaçant d' »une démission collective », selon le communiqué du Conseil municipal de Hammam Chott.

Pour sa part, Mohamed Lotfi Ben Gamra, propriétaire de l’hôtel « Salwa » dans la région de Borj Cedria relevant du gouvernorat de Ben Arous, a exprimé, mercredi soir dans une déclaration médiatique, son « rejet catégorique » de la demande formulée par le ministère de la Santé, d’allouer un certain nombre de chambres dans son hôtel, pour héberger des personnes suspectées d’être atteintes de Coronavirus.
Ben Gamra a souligné à cet effet, l’absence de tout engagement de sa part, de répondre positivement à cette sollicitation, « en tout respect aux motifs humanitaires derrière la décision du ministère de la Santé », a-t-il ajouté.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -