14 C
Tunisie
mardi 20 octobre 2020
Accueil Actualités Le rattrapage, dans l'intérêt financier des profs, ne passe pas

Le rattrapage, dans l’intérêt financier des profs, ne passe pas

Suspendus depuis mardi 17 avril 2018, les cours ont repris, mercredi matin, dans les collèges et lycées des différentes régions du pays à quelques exceptions près, dans la capitale.
Les enfants ont retrouvé le chemin de l’école suite au mot d’ordre donné aux enseignants par la fédération générale de l’enseignement secondaire.
Cependant plusieurs élèves ont exprimé leur refus de suivre des cours de rattrapage pendant les vacances de la semaine prochaine, a constaté, à Tunis, un journaliste de la TAP. La fédération avait, en effet, proposé au gouvernement de dispenser des cours pendant cette semaine pour rattraper le temps perdu mais exigeait en contrepartie le paiement des jours de grève.
Les élèves du lycée Aicha Bellagha à la rue de Marseille à Tunis ont déserté les cours et se sont rassemblés devant leur établissement pour exprimer leur refus de cette suggestion qui les privera de leur droit aux vacances.
Par ailleurs, quelques élèves se sont rassemblés devant le collège Lénine à Jean Jaurès à Tunis, refusant d’entrer en classe alors que leurs camarades ont rejoint les salles de cours.

- Publicité-

L’air préoccupé, plusieurs parents, venus accompagner leurs enfants, ont confié à la TAP qu’ils voulaient s’assurer de la reprise effective des cours.
« Les parents et les élèves sont le maillon faible du système éducatif, personne n’accorde d’intérêt à leurs opinions », s’est indignée une intervenante, ajoutant que le conflit entre le syndicat et le ministère a, largement, affecté la vie des familles tunisiennes ».
La semaine de vacances est un acquis auquel il ne faut pas toucher, selon deux parentes d’élève, soulignant l’attachement des parents à connaître la moyenne scolaire de leurs enfants qualifiant d' »inconcevable » la décision de retenir les notes.

Des élèves du lycée Bourguiba à Tunis se sont prononcés contre les cours de rattrapage qui vont les priver de se reposer pendant les vacances, affirmant que durant toute la semaine écoulée, ils venaient quotidiennement pour s’assurer de la poursuite du mouvement de protestation observé par les professeurs.
Certains élèves du baccalauréat mathématique ont déclaré à la TAP que la récente grève de l’enseignement a empêché le parachèvement du programme, ce qui rend nécessaire, à leur avis, l’organisation de séances de rattrapage pendant les vacances.
Certains parents sont conscients que la crise entre le syndicat et le ministère n’a pas encore été résolue, estimant qu’il est impératif de revenir sur la décision relative à la retenue des notes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,327SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles