13 C
Tunisie
samedi 31 octobre 2020
Accueil Ce que je crois Le textile tunisien sous Covid-19

Le textile tunisien sous Covid-19

Monographie du jour : Le secteur de l’habillement-textile tunisien est essentiel pour l’emploi en Tunisie, représentant en 2018 plus 160 000 salariés et plus de 7 Mds TND (2,3 Mds EUR) de chiffre d’affaires à l’export.

- Publicité-

Il est à noter que, structurellement, le secteur textile tunisien est pénalisé par les règles d’origine de l’UE, car il ne bénéficie pas de facilités douanières identiques à celles d’autres pays asiatiques concurrents (Pakistan, Bangladesh et Turquie) exemptés des règles d’origine.

Malgré une bonne compétitivité, la Tunisie souffre d’un environnement socio-politique complexe et instable. Les exportations tunisiennes d’habillement sont également concentrées principalement sur la France et l’Italie.

La pandémie de la COVID-19 a sévèrement impacté les importations européennes et particulièrement nos partenaires classiques, qui ont connu une baisse de l’ordre de 18%.

Conjoncturellement, la Tunisie a enregistré une forte baisse de leurs exportations vers l’UE, près de 30% de chute à cause de la crise sanitaire principalement (plus de 40% pour le Maroc). En conséquence, la Tunisie ne figure plus parmi les 10 principaux fournisseurs de l’UE et se positionne désormais à la 11ème place.

Les questions qui se posent : Les industries manufacturières tunisiennes à l’instar du textile habillement, les industries mécaniques et électriques, les industries chimiques et agro-alimentaires sont-elles suffisamment soutenues par une politique industrielle globale dans notre pays ? La tertiarisation rampante de notre économie suffit-elle à endiguer le flot des demandeurs d’emplois ?

Quid de la valeur ajoutée et l’innovation pour monter en gamme et conquérir de nouveaux marchés et d’autres pays européens ?

Quid de la formation ? De l’investissement national ? De la logistique ? Du réassort ? Des séries courtes et de notre agilité ?

Bref… Walakom sadid anandhar.

Professionnel du textile, Samir Ben Abdallah répond que « Seul un organisme unique de soutien au secteur est capable de redresser la barre et lui redonner son rayonnement d’antan. Actuellement les efforts, quand il y en a, sont émiettés et inefficaces. A méditer…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,332SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles